Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 août 2018 - 15:00

De dépotoir clandestin à oasis urbaine

La Ville de Sainte-Thérèse souligne les 25 ans de Chantiers jeunesse au Jardin des Sources!

Depuis 25 ans cet été, le Jardin des Sources de Sainte- Thérèse est pris d’assaut annuellement par deux groupes de jeunes bénévoles de l’organisme Chantiers jeunesse.

Ces jeunes en provenance de partout dans le monde viennent notamment y effectuer des travaux d’entretien et de nettoyage, et s’affairent à l’amélioration générale du parc. Depuis leur première visite en sol thérésien, on peut compter plus de 250 bénévoles qui ont participé à la transformation de ce dépotoir clandestin en oasis urbaine!

Cette année, un groupe de 7 jeunes de Chantiers jeunesse était au Jardin des Sources du 30 juin au 22 juillet, et un deuxième groupe de 12 jeunes lui a succédé du 28 juillet au 12 août. Notons qu’ils peuvent compter sur la collaboration d’adolescents de la Maison des jeunes des Basses-Laurentides (MDJBL) pendant leur séjour. Cet été, un total de 11 ados de la MDJBL, accompagnés de trois intervenants, ont eu la chance de vivre une première expérience de travail des plus enrichissantes.

« Bien sûr qu’il est gratifiant pour tous ces jeunes de réaliser des travaux concrets et de laisser leur marque au Jardin des Sources. Mais que dire de l’expérience humaine qu’ils vivent! L’ouverture, le respect de l’autre, le travail d’équipe, la médiation; voilà autant de valeurs qu’ils auront renforcées en travaillant et en vivant les uns avec les autres. Il y a fort à parier qu’ils se souviendront à jamais de cette expérience de vie, et, comme mairesse, cela me rend fière de penser que ces précieux souvenirs seront à jamais associés à notre belle ville de Sainte-Thérèse! », a déclaré la mairesse suppléante de Sainte-Thérèse, madame Johane Michaud.

Des chantiers qui font une différence 

Afin de souligner le passage de ces bénévoles en sol thérésien, ainsi que le travail effectué au Jardin des Sources, la Ville de Sainte-Thérèse a organisé un dîner en plein air le 9 août dernier. Ce fut également l’occasion de recevoir monsieur Christopher Rainer, directeur exécutif de la jeunesse du Secrétariat de la jeunesse.

Les chantiers de Sainte-Thérèse s’inscrivent dans le volet des chantiers de coopération interculturelle du nouveau programme Leadership en main de Chantiers jeunesse. M. Rainer était sur place pour rencontrer des participants à ce programme financé par le gouvernement fédéral, destiné aux jeunes adultes et visant à favoriser l’engagement citoyen, développer la coopération interculturelle et stimuler l’esprit entrepreneurial au service des communautés canadiennes.

« Il est difficile d’imaginer que le Jardin des Sources était un véritable dépotoir clandestin à l’arrivée des Chantiers jeunesse chez nous il y a 25 ans. Leurs visites sont intrinsèquement liées au parc verdoyant et apprécié des citoyens que nous avons aujourd’hui!Voilà la preuve tangible que les programmes gouvernementaux dont bénéficie l’organisme Chantiers jeunesse lui permettent de faire une différence concrète dans des communautés comme Sainte-Thérèse », a ajouté la mairesse suppléante.

Le Jardin des Sources est un milieu naturel riche et diversifié, tant au niveau de la flore que de la faune qui s’y abritent. Les visiteurs y trouvent un sentier pédestre de 1,7 km et de l’équipement sportif TREKFIT et BENCHFIT pour s’entraîner en plein air!
Visitez le www.sainte-therese.ca < Quoi faire à Sainte-Thérèse < Le Jardin des Sources pour plus de renseignements.

Chantiers jeunesse est un organisme à but non lucratif qui, depuis 1980, favorise par le volontariat, le développement de jeunes citoyens actifs et engagés tout en contribuant à l’amélioration de milieux de vie. Pour plus de détails sur l’organisme : www.cj.qc.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.