Publicité
2 décembre 2019 - 12:00 | Mis à jour : 12:28

Surdité

Vivre avec un implant cochléaire: focus sur les dessins de Kim Auclair

Par Salle des nouvelles

Un extrait des dessins de l'artiste Kim Auclair sera exposé cette semaine dans le cadre de la Semaine de la différence à Rosemère. Ils retracent son parcours de réadaptation à la suite d'un implant cochléaire. Organisée par l'Académie des arts - Trouve ta voie, l'exposition se déroule actuellement jusqu'au 7 décembre.

Le but de l'artiste est la mise en place d’un projet en vue de sensibiliser les proches vivant avec une personne ayant une surdité (appareil auditif ou implant cochléaire) ainsi que permettre aux personnes qui sont en démarche pour avoir un implant cochléaire de se sentir moins seules.

Un long chemin

Kim Auclair est née avec une surdité de sévère à profonde aux deux oreilles. Diagnostiquée vers l’âge de 12 mois, elle est appareillée d’un appareil auditif à chacune des oreilles dès ses 18 mois et portera ses deux appareils jusqu’à 8 ans environ. Les résultats des capacités auditives espérés à son oreille gauche n’étant pas au rendez-vous, elle décide de ne plus porter de prothèse à cette oreille. Depuis ce temps, elle porte un seul appareil auditif sur l’oreille droite.

Entrepreneure, blogueuse, conférencière, auteure et même animatrice de radio sur les ondes de CKRL 89.1, elle subit en 2018 un épuisement professionnel. Elle réalise qu’elle n’a toujours pas accepté sa surdité. Intégrée dans le monde des entendants depuis toujours, elle décide d’entreprendre une démarche d’acceptation de sa surdité qui l’amène à faire une demande à l’Hôtel-Dieu de Québec afin d’obtenir un implant cochléaire.

Parallèlement, elle contacte l’IRDPQ (Institut de réadaptation en déficience physique de Québec) pour un suivi en audiologie, orthophonie et débute une thérapie avec une psychologue en attendant la réponse d’acceptation pour son implant cochléaire.

Avec Julien Maitrehenry, un développeur et entrepreneur, elle développe également une application mobile qui permet aux personnes atteintes de surdité de mieux expliquer ce qu’ils entendent aux personnes qui possèdent une audition normale. Son projet est intitulé « Ma surdité ».

Entre livre et dessins

Kim Auclair le décline ensuite sous forme d'une série de dessins qui relate sa réadaptation avec son implant. Les dessins sont visibles sur sa page Facebook. L'extrait exposé de cette série s'intitule «  Entendre avec un implant cochléaire - 5 semaines après l’activation ».

Organisé par l’Académie des arts –Trouve ta voie en partenariat avec le ministère de la culture et des communications, la semaine Art et Différence des Laurentides est une exposition en arts visuels dont les exposants sont des personnes différentes. Elle vise à promouvoir leurs habiletés artistiques et à sensibiliser la population à leur réalité en plus de créer des rencontres.

Kim Auclair est toujours en réadaptation, elle ne sera donc présente lors de l'exposition. En 2020, elle prévoit d'écrire un livre et de vendre certains dessins en ligne. L'exposition est située à  L'Académie des arts - Trouve ta voie, au 34 Boulevard Bouthillier, Rosemère.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.