Publicité

15 mars 2020 - 13:00

PANDÉMIE Covid-19

Suspension des visites dans les installations du CISSS des Laurentides jusqu’à nouvel ordre

Par Salle des nouvelles

La présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a rappelé à la population des Laurentides la suspension immédiate des visites, et ce, par mesure préventive, dans l’ensemble de ses installations.

Il s'agit:

  • des centres de réadaptation;
  • des centres hospitaliers;
  • des CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée);
  • des résidences privées pour aînés;
  • des ressources intermédiaires et de type familial

Le CISSS des Laurentides respecte ainsi les consignes émises par le gouvernement pour assurer la santé et la sécurité des personnes les plus vulnérables.

Des mesures d’exception peuvent s’appliquer pour les visiteurs de causes humanitaires dont :

• Unité de soins de fin de vie, unité des soins intensifs (1 visiteur à la fois)
• Unité des naissances (conjoint\conjointe de la mère)
• Unité de pédiatrie (un parent par enfant)

Toutes les exceptions devront faire l’objet d’une autorisation de l’assistante-infirmière chef de l’unité. Les visiteurs autorisés devront respecter les consignes de protection. Le CISSS des Laurentides a assuré tout mettre tout en œuvre pour protéger les usagers et la population et soutenir son personnel qui s’efforce de donner quotidiennement des soins de qualité et sécuritaires.

Nous remercions la population de sa compréhension. Pour des informations sur la COVID-19 : 1 877 644-4545

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.