Publicité

17 novembre 2020 - 12:00

Du 16 au 27 novembre

Sécurité routière aux abords des écoles à Saint-Jérôme

Par Salle des nouvelles

Les policiers du Service de police de Saint-Jérôme effectuent depuis hier, davantage d'opérations policières, en matière de sécurité routière, aux abords des établissements scolaires sur le territoire de la Ville de Saint-Jérôme. Ces opérations se dérouleront jusqu'au 27 novembre 2020.

Depuis le début de l’année scolaire, en réponse au phénomène de pandémie, des changements ont été tenus en ce qui concerne les méthodes de déplacements autour des écoles lors des heures d’entrées et de fins scolaires.

Une recrudescence de la circulation a été observée.

Ce qui a entraîné un relâchement des aspects sécuritaires de conduite, de la part des usagers de la route : stationnements endroits interdits, stationnement en double, demi-tour interdit et de la vitesse.

Dans le courant des dernières semaines, le SPVSJ a effectué de nombreuses opérations de prévention et de sensibilisation.

De concert avec le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord, plusieurs rappels aux règles de sécurité ont également été réalisés afin d’en informer les parents ainsi que les usagers de la route aux abords des écoles.

Alors, ces opérations planifiées, du 16 au 27 novembre, sont en place afin de sécuriser le réseau routier.

Rappelons que l’adoption et le maintien des comportements sécuritaires en matière de sécurité routière sont une responsabilité partagée entre tous les usagers de la route.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.