Publicité

4 mars 2021 - 13:00

Tournée de consultation de la députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot

« Être à l’écoute, un élément central de mon travail de députée »

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, termine une tournée de consultation auprès des élus de la circonscription, des chambres de commerces ainsi que des organismes communautaires dans le cadre du plan de relance économique post-covid.

Les discussions ont permis d’aborder plusieurs enjeux en ce début d’année alors que la pandémie se poursuit.

Mobilité et transport collectif : la députée appuie les élus locaux

La question de la mobilité et du transport collectif est un enjeu central pour Thérèse-De Blainville et la députée a tenu à réitérer son appui aux projets sur la table et aux démarches des élus locaux. « Le prolongement de l’autoroute 19 jusqu’à la 640 est essentiel, tout comme les projets de transport collectif et de voies réservées dans cet axe ainsi que dans celui de l’autoroute 15. Il faut décongestionner le réseau et améliorer la qualité de vie de nos citoyens, dans le cadre d’un développement durable. Toute démarche qui va dans ce sens a mon appui », déclare-t-elle. 

Inquiétudes dans le milieu communautaire

Les intervenants du milieu communautaire rencontrés par la députée lui ont fait part de leurs inquiétudes, tant au niveau du financement que du recrutement de bénévoles.

Avec la pandémie qui s’étire, la situation est de plus en plus difficile pour les organismes. « Je suis en contact régulier avec plusieurs OBNL de la circonscription. Le personnel est épuisé, il manque de bénévoles. Il faut travailler ensemble à trouver des solutions. Les organismes font un travail essentiel dans la communauté, il faut les soutenir davantage », affirme Louise Chabot.

Des impacts économiques variables

Côté économique, la crise a frappé les différents secteurs d’activités de façon inégale alors que certaines entreprises ont dû fermer de façon définitive et d’autres ont vu leur chiffre d’affaire augmenter. « Le budget fédéral devrait présenter des mesures de relance adaptées à des secteurs spécifiques. On doit aussi s’assurer de continuer à soutenir les travailleuses et travailleurs qui sont en mises à pied, que ce soit de façon temporaire ou permanente », déclare la députée. La question de la santé psychologique des travailleurs comme des entrepreneurs a aussi été abordée dans les rencontres.

La solution : la vaccination

Des inquiétudes ont été soulevées par différents intervenants à propos des retards dans la livraison des vaccins, la solution à la crise actuelle passant principalement par la vaccination. « Je comprends les inquiétudes soulevées. La mauvaise gestion de l’approvisionnement en vaccins par le fédéral a eu des impacts bien réels. Nous avons d’ailleurs dénoncé plusieurs ratés dans tout ce qui entoure la fabrication, l’achat et la livraison des vaccins. D’ici là, nous allons continuer d’être vigilants sur cette question », conclu Louise Chabot.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.