Publicité

16 juin 2021 - 10:00 | Mis à jour : 10:15

La mobilisation prend de l’ampleur 

Protection du site de l’ancien golf de Rosemère

Par Catherine Deveault

Malgré la pluie et des conditions météorologiques incertaines, plus de 300 citoyens de Rosemère ont manifesté devant l'Hôtel de ville de Rosemère ce lundi soir pour démontrer la volonté de la communauté de protéger le site de l’ancien golf et exiger l’arrêt des procédures de changement d’affectation du site entamé par la ville.

Rosemère Vert constate qu'il s’agit de la plus grande mobilisation de citoyens pour la protection du dernier grand espace vert à Rosemère et l’organisme s’attend à ce que cette mobilisation continue à s'intensifier au cours des prochains mois.  

Selon Julie Maurais, citoyenne et membre de Rosemère Vert, « plusieurs citoyens sont fâchés du manque d’écoute du Conseil de ville à l’égard du dossier de l’ancien golf. Cela fait plus d’un an que la population se mobilise et les élu.e.s refusent d’envisager autre chose qu’un développement immobilier sur 50% du site de l’ancien golf. La ville a même sondé la population, un sondage payé à même les taxes des citoyens, dont les questions visaient principalement à légitimer leur position. Il faut que les élu.e.s cessent de jouer à l’autruche et regardent la réalité en face: les citoyens veulent protéger le site de l’ancien golf. » 

Lors de la manifestation, Sylvie Hamel, membre de Rosemère vert, a déclaré que « si le plan préliminaire d’urbanisme est adopté, il permettra le développement immobilier sur 50% du site de l’ancien golf avec une densité de 21 à 40 habitations par hectare, ce qui représente entre 600 et 1200 habitations et probablement des centaines de véhicules ». La Rosemèroise déplore également que « selon les informations disponibles, aucune étude d’impacts d’un tel projet par exemple sur la circulation automobile, la qualité de l’air ou les infrastructures publiques n’a été réalisée ».

L'avenir du site

Rosemère Vert rappelle également que la ville n’a pas démontré de besoins d’aller construire sur l’ancien golf alors que les chiffres officiels de la MRC prévoient une faible croissance de la population rosemèroise à l'horizon 2031, voire une décroissance d'ici 2036. De plus, le Schéma d’aménagement confirme que Rosemère dispose d'amplement d’espaces pour accueillir cette croissance sans aller détruire le dernier grand espace vert à protéger de Rosemère. 

Pour Rosemère Vert, cette mobilisation confirme que les citoyens veulent une consultation spécifique sur l’avenir du site de l’ancien golf alors qu’un développement immobilier aurait des conséquences majeures sur l’environnement et sur l’ensemble de la communauté de Rosemère et, plus largement, de la MRC. Les citoyens veulent que la ville envisage de préserver 90% du terrain zoné récréatif régional, qui ne permet pas actuellement la construction d’habitations et de commerces.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.