Publicité
20 novembre 2015 - 11:29 | Mis à jour : 11:30

La SQ rappelle l'importance d'installer les pneus d'hiver

Par Salle des nouvelles

Du 15 décembre au 15 mars inclusivement, les policiers de la Sûreté du Québec seront aux aguets pour s’assurer que les véhicules de promenade et taxis immatriculés au Québec sont équipés de pneus d’hiver, conformément à la réglementation.
 
Rappelons que les pneus d’hiver doivent arborer le pictogramme représentant une montagne sur laquelle est surexposé un flocon de neige pour être conformes.
 
Les propriétaires de véhicules qui contreviennent au règlement s’exposent à un constat d’infraction de 200 $, plus les frais et la contribution.
 
Rappelons que la plupart des sorties de route surviennent lorsque la vitesse n’est pas adaptée aux conditions climatiques et routières. En réduisant leur vitesse et en adaptant leur conduite, les usagers de la route réduisent les risques d’être impliqués dans une sortie de route ou dans une collision potentiellement mortelle. De plus, l’utilisation de bons pneus d’hiver réduit de 25 % la distance de freinage d’un véhicule.
 
Les propriétaires de certains véhicules peuvent munir leur véhicule de pneus à crampons, et ce, du 15 octobre au 1er mai inclusivement. L’utilisation de pneus à crampons est interdite en dehors de cette période. 

Pour plus d’information sur l'utilisation des pneus d’hiver et des pneus à crampons, le public est invité à visiter le site web de Transports Québec au www.mtq.gouv.qc.ca.

En terminant, n’oubliez pas qu’il faut adapter votre conduite en conséquence des prévisions météorologiques : roulez moins vite et gardez une plus grande distance.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.