Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 avril 2018 - 11:13

Baisse de 25 % du nombre d’introductions par effraction dans les résidences à Blainville

Par Salle des nouvelles

Selon le dernier bilan du Service de police de Blainville, le nombre d’introductions par effraction commises sur le territoire blainvillois a chuté de 25 % de 2015 à 2017.

« Ces statistiques confirment que Blainville est une ville très sécuritaire, ce qui constitue une priorité pour l’administration municipale, soulignent le maire de Blainville, Richard Perreault, et le président de la Commission de la sécurité, Guy Frigon. Nos efforts de prévention et l’approche citoyenne de notre service de police sont concluants : les résidents de Blainville protègent mieux leur domicile, ce qui décourage les voleurs. Nous poursuivrons en ce sens au cours des prochaines années. »

Visite à domicile gratuite

Depuis 2013, une équipe de policiers offre aux propriétaires une visite gratuite d’environ 30 minutes dans le but d’évaluer et de renforcer la sécurité de leur résidence. Les policiers vérifient notamment si la qualité de l’éclairage est adéquate autour de la maison et s’il y a présence d’un bâton d’arrêt à la porte-fenêtre. De plus, ils donnent des conseils de sécurité afin de réduire les risques d’introduction par effraction (ex. : ne pas laisser la manette servant à ouvrir la porte de garage dans le véhicule). À la fin de la rencontre, ils remettent un dépliant du Bureau d’assurance du Canada aux propriétaires.

Les visites des policiers sont effectuées auprès des résidents blainvillois qui ont été victimes d’introduction par effraction ou qui en font la demande par téléphone, au 450 434-5300.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.