Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 novembre 2018 - 10:50 | Mis à jour : 11:12

Arrestation pour possession de cannabis illicite pour la vente

Par Salle des nouvelles

Le dimanche 4 novembre 2018, suite à une interception au Code de la sécurité routière par deux agents affectés à l’Unité Mobile d’Intervention (UMI) du service de police intermunicipal Terrebonne / Ste-Anne-des-Plaines / Bois-des-Filion, ceux-ci ont procédé à l’arrestation d’un homme pour possession illégale de cannabis.
 

Les agents ont interpelé un homme de 32 ans qui circulait dans une camionnette alors qu’il parlait au téléphone cellulaire. Lorsque les agents se sont approchés du véhicule, ils ont perçu une forte odeur de cannabis frais qui provenait du camion.
 

Le conducteur est alors arrêté pour possession illicite de cannabis. Son véhicule fut alors remorqué et entreposé au garage d’expertise du service de police intermunicipal de Terrebonne/Ste-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion.
 

Suite à cela un mandat de perquisition fut obtenu et 34,5 livres de cocotte de cannabis illicite, en vrac, ont été retrouvées dans la camionnette en plus de 2780 $.
 

La valeur du cannabis retrouvé est de plus de 100 000 $.
 

L’homme qui avait été amené au centre opérationnel a été rencontré par les enquêteurs où il est demeuré détenu pour comparution, ce lundi au palais de justice de Laval et où il sera accusé de possession illicite de cannabis pour la vente.
 

Le service de police intermunicipal de Terrebonne/Ste-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion rappelle à la population que toute information concernant des activités criminelles peut être transmise, et ce en toute confidentialité, en communiquant avec le service de police au 450 471-4121 ou via la ligne « Échec au crime » au numéro 1-800-711-1800.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.