Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 novembre 2018 - 14:30

Arrestation d'un Jérômien pour voies de fait grave

Par Salle des nouvelles

Les enquêteurs du service de police de Saint-Jérôme ont procédé à l’arrestation d’un homme en rapport à une altercation survenue dans le stationnement face au Bar le Liverpool, situé au 408, rue du Marché à Saint-Jérôme, dans la nuit du 21 au 22 octobre dernier vers 1 h 30.

Le suspect, visiblement en colère, se présente à l’intérieur du bar et approche une connaissance qui est client du bar. Les deux hommes sortent à l’extérieur pour discuter. Après quelques minutes de discussions, une dispute s’en suit et le suspect frappe de plusieurs coups de poing au visage du second homme. Ce dernier perd conscience et tombe au sol en se fracassant la tête sur l’asphalte pendant que le suspect quitte les lieux rapidement à pied.

La victime, un homme de 24 ans de Saint-Jérôme, a été conduite par ambulance à l’hôpital de Saint-Jérôme. Étant donné la gravité des blessures, il a été ensuite conduit au département de traumatologie de l’hôpital Sacré-Cœur pour une hémorragie au cerveau et un traumatisme crânien. Il été quelques jours dans un état critique pour sa vie.

L’enquête policière a permis d’identifier le suspect comme étant, Keven Hébert-Godbout (22 ans de Saint- Jérôme). Un mandat d’arrestation a été émis contre ce dernier, car qu’il fuyait les autorités pour ne pas être arrêté. Le jeudi 8 novembre dernier, Hébert-Godbout s’est présenté au poste de police pour rencontrer les enquêteurs au dossier.

Il a été accusé et a comparu au palais de justice de Saint-Jérôme, le vendredi 9 novembre, en rapport à des accusations de voies de fait grave. Il est resté détenu pour le week-end et reviendra à la cour aujourd'hui, lundi le 12 novembre, pour sa comparution sur remise en liberté.

Au cours des derniers jours, la victime a été transférée dans un centre de réhabilitation adapté à sa condition. Selon les pronostics médiaux, l’homme pourrait garder des séquelles permanentes de ses blessures à la tête.

L’enquête se poursuit.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.