Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 mai 2018 - 16:23 | Mis à jour : 16:55

À Saint-Eustache : un nouveau programme d’aide financière pour couches lavables est mis en place

Par Salle des nouvelles

C’est en compagnie de la petite Éma et du petit Mikael que le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron, ainsi que les conseillères municipales, Mmes Isabelle Lefebvre et Nicole Carignan-Lefebvre, respectivement responsables des dossiers environnementaux et communautaires, ont annoncé le tout nouveau programme d’aide financière pour les couches lavables de bébé.

« Nous sommes très fiers d’annoncer une aide financière de 100 $ par bébé pour l’achat ou la location de couches lavables. Opter pour des couches lavables permet de réduire considérablement notre empreinte écologique en évitant que toutes les couches de bébé soient envoyées à l’enfouissement. L’utilisation d’une seule couche lavable peut remplacer jusqu’à 230 couches jetables… ce n’est pas rien! » a déclaré l’élue responsable de l’environnement, Mme Isabelle Lefebvre.

Pour participer au programme, le parent ou tuteur eustachois d’un enfant de 24 mois et moins, doit faire l’achat d’un ensemble de 15 couches lavables neuves ou usagées, d’une entreprise dûment enregistrée au Québec (avec numéros de TPS et TVQ). Il doit, de plus, s’engager à utiliser les couches lavables jusqu’au moment de la propreté de l’enfant en signant une déclaration en ce sens.

Pour participer, il suffit de remplir le formulaire en ligne. La demande d’aide financière doit se faire au plus tard six mois après l’achat des couches lavables de bébé.

« Le programme d’aide financière est limité à une demande par enfant, mais les couches peuvent
servir à un deuxième et un troisième enfant, ce qui est très écologique et économique. Saint Eustache est la ville par excellence pour les familles; cette nouvelle mesure cadre parfaitement avec notre politique familiale. »,
a conclu la conseillère municipale Nicole Carignan-Lefebvre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.