Publicité

22 avril 2021 - 06:00 | Mis à jour : 09:46

Programme Emplois d’Été Canada

7M$ pour créer plus de 1600 emplois pour les jeunes de Laval

Par Salle des nouvelles

Les quatre députés fédéraux de Laval viennent d'annoncer un investissement de plus  de 7 millions de dollars pour créer un total de 1618 emplois pour offrir une  expérience de travail aux jeunes Lavallois.

Ce montant provient du programme Emplois d’Été Canada (EEC). En plus d’appuyer la jeunesse lavalloise, le  programme aide les organismes sans but lucratif ainsi que les petites entreprises à créer de l’emploi localement et à dynamiser l'économie lavalloise. 

La répartition des montants va comme suit:

• 331 emplois ont été approuvés pour la circonscription fédérale d’Alfred-Pellan  pour un investissement de plus de 1,6 millions de dollars ; 

• 366 emplois ont été octroyés dans la circonscription fédérale de Laval–Les Îles  pour un montant total de plus de 1,7 millions de dollars ; 

• 424 emplois ont été approuvés dans la circonscription fédérale de Marc-Aurèle Fortin pour un investissement de plus de 1,7 millions de dollars ; • 497 emplois ont été octroyés dans la circonscription fédérale de Vimy pour une  somme totale de plus de 1,9 millions de dollars. 

Comparativement à l’année précédente, les montants attribués à Laval ont plus que doublé. En 2020, ce furent 3,1M$ investis pour créer 748 emplois. 

Cette année, des mesures temporaires, plus flexibles, ont été mises en place pour que le programme EEC continue de répondre aux besoins de nos organismes communautaires et nos entreprises locales. Parmi ces mesures : 

• Une subvention salariale pour que les employeurs du secteur privé puissent  recevoir jusqu’à 75 % du salaire horaire minimum provincial (les organismes  sans but lucratif continueront de recevoir 100 %) ; 

• Le prolongement de la date de fin d’emploi au 26 février 2022 ;

• La permission accordée aux employeurs d’embaucher du personnel à temps partiel. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.