Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 avril 2010 - 14:21

Un gala de lutte endiablé à Sainte-Anne-des-Plaines

Par Simon Dessureault

Des mastedontes de la lutte professionnelle rivalisaient sans pitié à Sainte-Anne-des-Plaines, le dimanche 11 avril dernier, au Centre culturel Jean-Guy Cardinal, alors que la vedette locale Pat Guénette a volé le «show» dans une finale mouvementée.

Organisé par les Productions MWF, une fédération de lutte à but non lucratif, les profits de cet évènement seront distribués à des organismes de charité tels Opération Enfant Soleil et plusieurs autres.

Les combats

En tout, sept combats spectaculaires en ont mis plein la vue aux spectateurs présents. D'entrée de jeu, Mike Bailey n'a donné aucune chance à son rival Leon Saver pour rapidement le soumettre au compte de 1-2-3 de l'arbitre. Dans les matchs en simple suivants, Johnny North a battu Alex Silva, tandis que Mathieu St-Jacques a gagné contre Marvelous Jeff. Dans les affrontements par équipe, Chris Cruze et Urban Miles ont vaincu Carl Choquette et Frank The Red, alors que Lefty/Pat Skillz ont triomphé des flamboyants Twin Terrors. Le match le plus spectaculaire en équipe a opposé l'équipe US Express (Fred La Merveille et Pauly Platinum) qui ont eu raison de HC Ryder/Electrico dans la tourmente. Dans le seul combat féminin au programme, la populaire Josianne The Pussycat a triomphé, non sans peine, de son adversaire beaucoup plus imposante Sweet Cherrie.

Finale du tonnerre

Pour ce qui est de la finale qui opposait Darkko, un géant de 6 pieds 9 - 300 lbs, à Pat Guénette, beaucoup plus petit, les surprises et les rebondissements n'ont pas manqué. Pat Guénette a réussi à mettre au tapis Darkko malgré que trois autres lutteurs (Fred La Merveille, Pauly Platinum et Mathieu St-Jacques) soient intervenus dans le combat pour être, à un moment donné, quatre contre un.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.