Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mai 2010 - 09:46

Parfaite du début à la fin

Par Simon Dessureault

L'équipe de basketball féminin de secondaire 1 de l'Externat Sacré-Cœur de Rosemère a remporté la finale régionale qui regroupait les quatre meilleures équipes de la région Laurentides-Lanaudière Atome (secondaire 1), le samedi 24 avril dernier, à L'Externat Sacré-Cœur de Rosemère.

Après avoir gagné leur match de demi-finale par la marque écrasante de 61-15 contre la Polyvalente Paul-Arsenault de L'Assomption dans la matinée, les joueuses de l'Externat Sacré-Cœur ont de nouveau triomphé en après-midi, lors de la finale, par le compte dominant de 69-37 contre l'Académie Lafontaine de Saint-Jérôme.

«Nous avions déjà affronté l'Académie Lafontaine dans un match hors concours pendant la saison et nous savions qu'elle avait une très bonne défensive et une équipe très bien structurée. Notre équipe n'avait toujours pas subi de défaites cette année et, lors des matchs de finales, tout peut arriver. Que ce soit à cause de la nervosité ou de toutes autres raisons, il suffit d'un seul match où les erreurs peuvent nous coûter la médaille d'or. Je suis très fier du travail que les joueuses ont accompli tout au long de la saison. Ça se termine sur une bonne note», explique Alexandre Savoie, responsable basketball Espoir de l'Externat Sacré-Cœur de Rosemère.

En plus de gagner ce tournoi, l'équipe féminine Atome secondaire 1 de l'Externat Sacré-Cœur a compilé une fiche de 12 victoires et aucune défaite en saison régulière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.