Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 octobre 2016 - 08:35 | Mis à jour : 08:40

Charlotte Robillard-Millette reçoit une bourse de Saputo

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Une athlète de Blainville figure parmi les 45 récipiendaires de la 17e édition du Programme de bourses Saputo, dont le dévoilement a été fait le 18 octobre.

La joueuse de tennis Charlotte Robillard-Millette a reçu une bourse 4 000 $ dans la Catégorie Soutien à la réussite académique et sportive)

Âgée de 17 ans, elle a remporté, cette année, une médaille de bronze au Championnat Junior Masters 2016 en Chine en plus d'être vice-championne du 27e Sarawak Chief Minister’s Cup 2016 en Malaisie.

Charlotte est une joueuse très grande et puissante. Elle travaille sur sa vitesse et son endurance afin de faire la transition dans les rangs professionnels prochainement. Une fois sa raquette accrochée, Charlotte envisage une carrière en administration. Charlotte Robillard-Millette étudie en 5e secondaire à l’Académie les Estacades .

« Saputo a compris l’importance d’appuyer non seulement les étudiants-athlètes qui se distinguent déjà sur la scène internationale, mais surtout les athlètes, moins connus, qui reçoivent un très faible appui financier et une visibilité minimale. L’appui de Saputo permet à ces jeunes non seulement de se réaliser par le sport, mais également de poursuivre des études avec le soutien de la Fondation. Plus que jamais, Saputo s’unit avec la Fondation pour la réussite académique, sportive et personnelle de nos jeunes étudiants-athlètes québécois », a souligné Claude Chagnon, président de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

Les 45 récipiendaires se sont partagé un montant total de 133 000 $ en bourses individuelles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.