Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 mars 2018 - 14:01

Les Coyotes de TDB sont de retour et accueillent le maire de Blainville dans leur équipe

Par Salle des nouvelles

C’est avec beaucoup de fierté que les membres de l’équipe des Coyotes de TDB, dont fait partie le député fédéral de Thérèse-De Blainville, M. Ramez Ayoub, accueillera dans son équipe le maire de Blainville, M. Richard Perreault, ainsi que trois de ses conseillers municipaux pour la marche du Relais pour la vie qui se déroulera le 8 juin prochain, au parc Maurice-Tessier à Blainville.

Les Coyotes de TDB ont démontré lors des trois dernières années leur engagement concret envers cette cause en amassant près de 30 000 $. Cette équipe dynamique compte dans ses rangs, sa capitaine Michèle Tremblay, Ramez Ayoub, député fédéral, Denise Parent, Nadia Boivin, Valérie Debien et Chantal Demers (des citoyennes impliquées dans la recherche de fonds pour la lutte contre tous les types de cancer), ainsi que Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC Thérèse-De Blainville, Nicole Ruel, Marie-Claude Collin et Stéphane Bertrand, tous trois conseillers municipaux à Blainville. 

« Le Relais pour la vie à Blainville, c’est un rendez-vous de solidarité très spécial, un moment de recueillement et de rassemblement. Je connais des proches qui ont lutté contre le cancer, dont certains s’en sont sortis fort heureusement. Je suis bien placé pour constater les avancées de la médecine et les dons pour la recherche ne sont pas étrangers aux progrès des dernières décennies. C’est pourquoi il ne faut pas lâcher et participer à cette édition du Relais pour la vie, le 8 juin prochain », a souligné Richard Perreault.

Le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer est un événement pancanadien à l’occasion duquel les communautés se réunissent pour lutter contre le cancer. Encore une fois, la Ville de Blainville ne fera pas exception puisqu’elle organisera, à nouveau, un événement d’envergure rassemblant des centaines de participants venus converger vers un but commun, celui de la guérison. 

« Parce que le cancer ne dort jamais, Le Relais pour la vie nous permet de nous recueillir, mais aussi d’accueillir la guérison, de soutenir la recherche, et ce, tout en rendant hommage à ceux et celles qui ont perdu leur combat ou qui luttent actuellement contre la maladie. C’est ensemble, main dans la main, que nous arriverons, un jour, à vaincre une fois pour toutes le cancer. », a confié M. Ayoub.

Le Relais pour la vie est une activité de collecte de fonds à la fois festive, mais aussi remplie d’émotions où des coéquipiers marchent symboliquement, à tour de rôle, le long d’une piste ou d’une voie réservée. 

« C’est indescriptible ce que nous ressentons durant cette activité. L’espoir, le rire, mais aussi les larmes nous interpellent à tour de rôle. Participer au Relais pour la vie, c’est marcher avec espoir, entouré de nos vaillants batailleurs, de nos anges, et toute une communauté rassemblée pour une cause commune, » explique Michèle Tremblay, la capitaine des Coyotes de TDB. « L’année dernière, nous avons amassé plus de 10 000 $, et notre motivation n’a d’égale que notre excitation à nous dépasser encore et encore ».

Le Relais pour la vie se divise en trois actes distinctifs : célébrer les survivants du cancer, rendre hommage à ceux qui ont perdu leur combat, et recueillir des fonds qui permettront de lutter contre tous les types de cancer grâce à des projets de recherche. Aidez-nous à atteindre notre objectif en faisant un don à l’équipe ou à un de ses membres en vous rendant sur le site http://convio.cancer.ca/site/TR/RelayForLife/RFL_QC_even_?team_id=368354&pg=team&fr_id=23585 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.