Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 août 2018 - 09:00

Natation, course et vélo

Une citoyenne de Lorraine de 68 ans participera au Triathlon International de Montréal

Dans le cadre du Triathlon International de Montréal, qui aura lieu les 25-26 août prochain, Louise Atkinson Clark, âgée de 68 ans, de Lorraine sera parmi les athlètes. Elle participera à la distance olympique, soit 1500m de natation, 40km de vélo et 10km de course à pied. 

Celle qui pratiquait la nage, le cyclisme et la course séparément s’est initiée au triathlon grâce à la distance sprint, offrant un trajet plus court, parfaite pour s'instruire au sport. C’est ainsi qu’elle commença le triathlon à 56 ans, en 2006. 

Seulement quelques années après avoir commencé ce sport, en 2012, Louise subit un grave accident de vélo qui aurait pu lui couter la vie ou lui faire terminer ses jours en chaise roulante. C’est grâce à son excellente forme physique que ses nombreuses blessures, soit 17 fractures, une commotion cérébrale et un pneumo thorax ne l’ont pas empêché de reprendre l’entrainement quelques semaines plus tard. À peine 11 mois après avoir eu son accident, Louise était de retour sur le circuit !

Après avoir réalisé quelques triathlons (sprint et olympique) pour le plaisir, elle en est venue à se qualifier à quelques mondiaux de triathlon depuis 2010. Elle continue encore à ce jour de pratiquer ce sport qui lui apporte un équilibre et une discipline et a bien l’intention de continuer aussi longtemps qu’elle aura du plaisir.

Elle saura certainement en inspirer d’autres à suivre ses traces, et prouver qu’il n’y a pas d’âge pour être actif.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.