Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 octobre 2018 - 15:00

Sainte-Thérèse reçoit une attestation du Programme d’excellence en eau potable

La Ville de Sainte-Thérèse a été récompensée par le Programme d’excellence en eau potable – Traitement (PEXEP-T) de l’organisme Réseau Environnement lors du Symposium sur la gestion de l’eau qui regroupait plus de 400 experts du domaine les 10 et 11 octobre à Saint-Hyacinthe.

La station de purification de l’eau de la Ville a obtenu l’attestation de niveau trois étoiles. Il est à noter que la station a atteint des critères de qualité de l’eau deux fois supérieurs aux critères équivalents du Règlement sur la qualité de l’eau potable.

« Nous sommes très fiers de tous les efforts déployés par l’équipe de la station qui est volontairement membre du programme d’excellence en eau de Réseau Environnement. Nous avons le devoir d’offrir à la population une eau de qualité, mais notre objectif est de toujours viser plus haut et de livrer la qualité supérieure. La station de purification de la Ville de Sainte-Thérèse dessert aussi es villes de Blainville, Boisbriand et Mirabel (secteurs Saint-Janvier et Domaine-Vert Nord et Sud) en eau potable. Au total, c’est une population de près de 120 000 habitants qui est desservie par la station! », déclare la mairesse de Sainte-Thérèse, Madame Sylvie Surprenant.

Le Programme d’excellence en eau potable – Traitement, PEXEP-T du Réseau Environnement vise à assurer, au niveau du traitement, une protection maximum contre toute contamination microbiologique en utilisant au maximum et en tout temps les 3 barrières que sont la décantation, la filtration et la désinfection. La qualité visée dépasse celle de la réglementation québécoise, et même américaine.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.