Publicité

9 juillet 2021 - 07:30 | Mis à jour : 08:32

Pour aider les transporteurs à s'adapter aux recommandations de la Santé publique

20 M$ pour relancer le transport interurbain par autobus partout au Québec

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a annoncé cette semaine que le gouvernement du Québec accorde une aide financière supplémentaire de 20 M$ pour la relance du transport interurbain par autobus.

La mise en place du Programme d'aide à la relance du transport interurbain par autobus (PARTIA) permettra d'assurer la reprise des services de transport interurbain, et ce, autant sur les lignes principales que secondaires.

En plus de favoriser un retour des liaisons principales et secondaires, cette aide est conçue pour permettre aux transporteurs de s'adapter à l'évolution des recommandations de la Santé publique.

Cet investissement s'ajoute aux 18,2 M$ accordés en 2020-2021 et qui avaient permis de maintenir plusieurs circuits d'autobus dans les différentes régions du Québec.

« Le transport interurbain est primordial pour nos régions et ces services sont essentiels au développement des villes et des municipalités, indique le ministre Bonnardel. De plus, grâce à cette aide financière, le gouvernement du Québec apporte un soutien important aux déplacements interrégionaux et à la relance économique dans toutes les régions. Nous démontrons, une fois de plus, l'importance que nous accordons au transport interurbain. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.