Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 août 2018 - 09:00

Bilan de la nouvelle équipe d’intervention mobile du service de police intermunicipal

Le Service de police intermunicipal de Terrebonne / Sainte-Anne-des-Plaines / Bois-des-Filion est heureux de dévoiler les résultats de la nouvelle unité après ses deux premiers mois d’opérations.

En effet, six policiers et un superviseur ont été assigné à cette nouvelle entité et ont débuté leurs activités le 3 juin dernier. Les plus récentes statistiques sont très encourageantes.

 

Des statistiques très encourageantes   

Les membres de la nouvelle unité ont déjà procédé à plus de 44 arrestations dont 28 sont reliées directement à la vente ou la consommation de stupéfiants.  Ils ont également émis plus de 300 constats d’infractions autant pour des infractions au Code de la sécurité routière que pour des infractions à la réglementation municipale telles que de se trouver avec des boissons alcooliques sur la voie publique ou bien se trouver dans un parc en dehors des heures prévues.

De plus, ils ont effectué plus de 628 visites de parcs sur l’ensemble du territoire et ils ont contribué au traitement de 29 attentions spéciales, que ce soit pour des problématiques de circulation ou d’infractions aux règlements municipaux.

Trois barrages pour l’alcool ont également été faits, ce qui a mené à l’interpellation de plus de 720 véhicules, deux conducteurs contrôlés et une suspension de permis de conduire pour le non-respect d’une condition zéro alcool.

 

L’équipe sera donc présente sur l’ensemble du territoire jusqu’au 20 octobre prochain et elle continuera son travail en offrant une réponse ponctuelle à toute problématique qui serait identifiée.

Enfin, si vous possédez des informations ou désirez dénoncer des activités reliées aux stupéfiants, composez, de façon confidentielle, le 450-471-4121.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.