Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 août 2018 - 12:07

Le premier ministre Justin Trudeau visite Moisson Laurentides

Monsieur Justin Trudeau, premier ministre du Canada, était de passage chez Moisson Laurentides, ce jeudi 16 août. Ainsi, il a pu constater le travail important qu’il s’y réalise et l’ampleur des tâches effectuées par l’équipe. Il en a d’ailleurs profité pour mettre la main à la pâte en compagnie des bénévoles de la Société de l'Autisme des Laurentides et d’autres bénévoles du Plateau de transformation qui effectuent chaque semaine un travail important permettant de transformer approximativement 15 à 20 000 kilogrammes de denrées périssables annuellement.

« Pour nous permettre d’utiliser à plein régime le Plateau de transformation ainsi que le Programme de récupération en supermarchés (PRS), nous avons un projet de relocalisation afin de construire un entrepôt plus vaste et mieux adapté aux nouvelles réalités de l’aide alimentaire. » a expliqué au premier ministre la directrice générale de l'organisme, madame Annie Bélanger. La directrice a aussi souligné l’apport de Moisson Laurentides qui ravitaille 75 organismes sur son territoire pour leur permettre de nourrir des dizaines de milliers de personnes chaque mois. Le projet de relocalisation est nécessaire pour poursuivre et augmenter nos activités, pour le bénéfice des personnes, mais également pour adresser le problème du gaspillage alimentaire.

Moisson Laurentides tient à remercier le premier ministre de sa visite et se trouve extrêmement honoré qu’il ait répondu favorablement à l’invitation que lui ont faite monsieur Ramez Ayoub, député libéral de la circonscription de Thérèse-De Blainville, ainsi que madame Linda Lapointe, députée libérale de la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles. Ces derniers lui ont rapporté le rôle essentiel que joue l’organisme dans la région.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.