Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mars 2010 - 08:34

Quand tous les territoires ne doivent faire qu'un

Par Josiane Yelle

C'était le rendez-vous du transport et de la mobilité, mercredi dernier, lors de la cinquième édition du souper sur les enjeux économiques de la Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-De Blainville.

Chapeautée par le préfet de la MRC Thérèse-De Blainville, Me Paul Larocque, la conférence s'est d'abord et avant tout voulu un appel au travail d'équipe. «Les guerres de pouvoir et de territoire n'ont plus leur place lorsqu'il est question de transport. Le succès du tout repose sur le succès de chaque partie», a lancé le préfet.

Puisque les gens sont de plus en plus appelés à se déplacer, le conférencier a affirmé que la croissance économique va de pair avec la croissance de la mobilité, mentionnant du coup que «le dynamisme du territoire passe par le déplacement aisé des marchandises.»

Par ailleurs, malgré l'accroissement du transport collectif, il faut également continuer de prendre en compte le transport privé. Bien qu'on constate une augmentation du transport en commun de 40% de 2003 à 2008, les gens n'ont pas pour autant délaissé leurs voitures.

Des priorités bien ciblées

À l'heure où il est question de péages, où l'on tergiverse dans les dossiers de prolongement des réseaux de transport et où l'on constate une congestion routière grandissante qui coûte annuellement au-delà d'un milliard de dollars à la collectivité, cette conférence a permis de rappeler les véritables enjeux et l'importance des réseaux de transport.

«Notre système souffre de certains problèmes qui prennent de l'ampleur depuis quelques années. Avant de parler de péages ou de quelconques nouveautés, il faut parler de service et de fiabilité, croit Me Paul Larocque, car on tente actuellement de rattraper l'apport modal d'il y a vingt ans.»

Quand il est question de la réalité de notre région, le préfet résume qu'il faut, entre autres, encourager le développement du covoiturage, moderniser les trains de banlieue, s'assurer que les stationnements incitatifs aient une capacité suffisante et suivre le dossier du parachèvement du réseau routier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.