Publicité

27 mars 2020 - 18:30

PANDÉMIE Covid-19

Le CISSS des Laurentides ajoute des aménagements de prétriage devant ses urgences

Par Salle des nouvelles

Afin de mieux protéger son personnel et les usagers qui se présentent aux urgences de ses hôpitaux, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides aménage des installations temporaires devant ses urgences afin de permettre un prétriage des personnes qui s’y présentent. Ce contrôle permettra d’identifier rapidement les cas suspectés de la COVID-19, mais également de référer les personnes n’ayant pas de besoins urgents vers les cliniques sans rendez-vous.

Ces derniers jours, des tentes ont été installées devant les hôpitaux de Saint-Eustache, de Sainte-Agathe-des-Monts et de Saint-Jérôme. Les aménagements se poursuivront au cours des prochains jours afin d’établir le même parcours de prétriage à Lachute, Rivière-Rouge et Mont-Laurier.

Cette initiative permettra aux usagers qui se présenteront pour un autre besoin que la COVID-19 d’être séparés des usagers potentiellement infectés, alors que ces derniers emprunteront un parcours dédié.

Le CISSS des Laurentides rappelle que toutes les personnes présentant des symptômes légers liés à la COVID-19 doivent se référer au numéro d’information générale 1 877 644-4545 afin d’obtenir un rendez-vous pour un test de dépistage. Il est nécessaire de se déplacer à l’urgence seulement si vous avez des difficultés respiratoires (difficulté à respirer au repos ou impossibilité de respirer en position couchée).

Le CISSS des Laurentides souligne que son personnel travaille sans relâche, 7 jours sur 7, afin d’assurer des soins de qualité et sécuritaires pour la population des Laurentides et remercie toutes les équipes pour leur dévouement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.