Publicité

6 avril 2020 - 07:00

COVID-19

Le département clinique de pharmacie du CISSS des Laurentides produira du gel antiseptique pour combler un besoin grandissant

Par Salle des nouvelles

Grâce à l’initiative son département clinique de pharmacie, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides produira bientôt sa propre solution antiseptique topique, plus connue sous le nom de gel antiseptique, et ce, afin de soutenir le besoin d’approvisionnement de ses hôpitaux, centres d’hébergement, CLSC et autres installations.

Utilisé chaque jour en grande quantité pour le lavage des mains du personnel de la santé et des services sociaux, mais également aux entrées de nos installations pour la population qui nécessite des services, le gel hydroalcoolisé est un produit de protection essentiel à la prévention des infections, de façon encore plus importante en période de pandémie.

La production de cette solution nécessite plusieurs produits dont le CISSS des Laurentides dispose
actuellement. Le département clinique de pharmacie souhaite ainsi aider à couvrir une partie des besoins actuels et essentiels au fonctionnement des services offerts.

Pour Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, cette initiative vient répondre à un grand besoin. « Cette production sera faite selon des règles strictes d’hygiènes par nos professionnels, directement dans nos départements de pharmacie. En plus du personnel de soin, toutes nos équipes mettent l’épaule à la roue pour faire face à la pandémie actuelle et j’en suis très fière », a-t-elle déclaré.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.