Publicité

30 novembre 2020 - 10:00

Saint-Benoît

Parcours en voiture à l’Halloween à Mirabel, un succès remarqué

Par Salle des nouvelles

Le 31 octobre dernier, le village de Saint-Benoît organisait sa deuxième édition de « l’Halloween à l’Église, ici c'est permis »

C’est dans le contexte particulier de la COVID-19 que l’équipe du comité de mise en valeur de Saint-Benoît a créé un parcours en voiture respectant les mesures de la santé publique pour s’offrir des émotions dignes de la période de l’Halloween.

Un achalandage impressionnant a fait passer de 500 à 820 visiteurs le nombre de personnes qui ont pu voir les très nombreux décors installés dans l’immense stationnement devant le centre culturel et de l’église, véritable village hanté.

À bord de leurs voitures, chaque famille pouvait admirer le parcours et participer aux jeux intégrés, le tout, sans contact grâce au poste de radio FM mis en onde par l’équipe pour l’occasion.

Tour centrale, jeux d’éclairage haut en couleur, personnages effrayants sous le thème du cirque d’horreur étaient au rendez-vous.

De très nombreux partenaires se sont joints à la Ville de Mirabel qui a soutenu fièrement cette initiative hors du commun qui a réuni de manière impressionnante plus de 39 bénévoles et 15 partenaires.

Avec ce grand succès, les organisateurs nous confirment que l’édition 2021 de « l’Église Hantée, ici c’est permis » est déjà en préparation avec de nombreuses surprises.

Rappelons que l’an dernier cette équipe avait initié cette activité de « l’Halloween à l’église, ici c’est permis » en offrant un parcours à l’intérieur de l’église de Saint-Benoît, ce qui avait été grandement remarqué comme une première audacieuse.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour 2021.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.