Publicité

25 juin 2021 - 13:04

Vaccination contre la COVID-19 

Plus de 500 000 vaccins administrés dans la région des Laurentides 

Par Catherine Deveault

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des  Laurentides a annoncé cette semaine que la campagne de vaccination contre la COVID-19 a dépassé le cap des 500 000 doses administrées sur son territoire.

Les activités de vaccination se poursuivent activement  dans les dix centres de vaccination des Laurentides ainsi qu’au VacciBUS qui sillonne le territoire des Laurentides. 

Amorcée en décembre dernier, cette opération sans précédent pour le CISSS des Laurentides nécessite le déploiement d’un grand nombre de ressources. De la logistique de transport du matériel aux ressources humaines, tous les secteurs sont mis à contribution. 

« Nous sommes très fiers du travail accompli jusqu’à maintenant et gardons en tête que l’objectif  d’administrer deux doses à tous les Laurentiens éligibles, dans les meilleurs délais afin d’améliorer considérablement la protection immunitaire de notre population. Nous tenons à remercier toutes les  personnes impliquées dans cette campagne qui se poursuit toujours activement », a souligné Caroline Chantal, directrice de la campagne de vaccination contre la COVID-19.  

Plusieurs sites de vaccination

La population des Laurentides peut compter sur les huit sites de vaccination du CISSS des Laurentides  répartis sur tout le territoire, auxquels s’ajoutent les sites de vaccination en entreprises chez Airbus et Bell Textron, les pharmacies communautaires de la région et l’unité mobile de vaccination: le VacciBus qui a pris la route ce 19 juin dernier. 

Le CISSS des Laurentides tient à rappeler à la population, vaccinée ou non, qu’il est important de  poursuivre le respect des consignes sanitaires en vigueur. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.