Publicité

4 novembre 2021 - 10:00

Ville de Sainte-Thérèse

8 750 $ en subvention pour la rénovation du 27, rue Morris

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse vient de remettre une subvention de 8 750 $ à Gérald Charbonneau et Michelle Comeau,  propriétaires du 27, rue Morris, pour des travaux de rénovation effectués à leur demeure patrimoniale.  

Il est important de mentionner que cette aide financière sert à couvrir une partie de l’excédent  des coûts liés aux travaux exécutés sur un bâtiment patrimonial, qui sont plus élevés que ceux  de travaux exécutés sur un bâtiment contemporain. Au 27, rue Morris, les propriétaires ont  procédé au remplacement du recouvrement en tôle des lucarnes et de la toiture à quatre  versants de la maison.  

Depuis le lancement de ce programme, la Ville a senti un engouement de la part des  propriétaires pour restaurer et mettre en valeur leur demeure. Il est essentiel pour  Sainte-Thérèse d’encourager la préservation des maisons ancestrales sur son territoire. 

Rappelons que les propriétaires d’immeubles répondant aux critères peuvent recevoir entre  25 % et 50 % de la valeur des rénovations réalisées, jusqu’à un maximum de 20 000 $, pour la  réalisation des travaux visant les murs, les toitures, les portes et fenêtres, et les détails  architecturaux et saillies de leur résidence patrimoniale.  

Tous les détails du programme et les conditions d’admissibilité sont disponibles sur le site We de la Ville de Sainte-Thérèse.

PHOTO — Normand Toupin, conseiller municipal, Emmanuel Farmer, urbaniste à la Ville de Sainte-Thérèse, Michelle Comeau et Gérald Charbonneau, propriétaires du 27, rue Morris.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.