Publicité

24 décembre 2021 - 19:00

L’Institut de la statistique

Une baisse des exportations pour le Québec au mois d’octobre

Les exportations internationales de marchandises du Québec, désaisonnalisées, en dollars constants, ont baissé de 0,3 % en octobre 2021 par rapport au mois de septembre.

C’est ce qui ressort de l’analyse des plus récentes données sur le commerce international de marchandises du Québec, diffusées aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Les produits ayant le plus contribué à cette baisse mensuelle sont les produits pharmaceutiques et médicinaux (– 46,2 % par rapport au dernier mois), le mazout lourd (– 50,0 %), le papier (sauf le papier journal) (– 14,2 %), ainsi que les minerais et concentrés de cuivre, dont les exportations d’octobre sont nulles.

Pour ce qui est des produits dont les exportations ont augmenté en octobre, mentionnons l’aluminium et les alliages d’aluminium sous forme brute (+ 10,2 %), les aéronefs (+ 10,8 %), ainsi que les oléagineux (sauf le canola), dont les exportations d’octobre sont relativement élevées par rapport aux autres mois de l’année 2021.

Pour les dix premiers mois de 2021, les exportations internationales de marchandises du Québec sont en hausse de 3,4 % par rapport aux mêmes mois de 2020.

Hausses des importations internationales

Les importations internationales de marchandises du Québec, désaisonnalisées, en dollars constants, ont augmenté de 11,3 % en octobre par rapport à septembre 2021.

Les produits ayant le plus contribué à la hausse des importations au mois d’octobre sont le pétrole brut classique (+ 51,8 %), les camions de poids léger, les fourgonnettes et les véhicules utilitaires sport (+ 23,1 %), les voitures automobiles et leurs châssis (+ 53,3 %), ainsi que l’essence à moteur (y compris les composants de mélange à essence et le carburant à l’éthanol) (+ 55,8 %).

En revanche, les importations ont baissé pour certains produits, dont les formes primaires et les produits semi-ouvrés de métaux et des alliages de métaux non ferreux (sauf d’or, d’argent, et de métaux du groupe du platine et d’aluminium) (– 65,5 %), les navires (– 99,2 %), les minerais et concentrés de plomb et de zinc (– 58,7 %), ainsi que le coke et les autres produits de four à coke (– 45,6 %).

Pour les dix premiers mois de 2021, les importations internationales de marchandises du Québec affichent une hausse de 12,0 % par rapport aux mêmes mois de 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.