Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 février 2011 - 15:57

Un immigrant part désavantagé pour se trouver un emploi

Par Simon Dessureault

Il est beaucoup plus ardu pour un immigrant de se trouver un emploi qu'un Québécois de souche.

« C'est plus difficile pour les immigrants de se trouver du travail parce que les obstacles sont plus fréquents pour eux », affirme Larissa Rico, responsable de Laurentides Immigration.

« Les barrières de la langue jouent pour beaucoup si la langue maternelle de l'immigrant est autre que l'anglais ou le français ou quand le travail exige bilinguisme. Le manque d'expérience québécoise, un ou des diplômes obtenus hors du Québec et un réseau de contacts très limité sont également des handicaps auxquelles sont confrontés les immigrants lorsqu'ils tentent de se trouver un emploi ici », ajoute Mme Rico.

Cette dernière effectue actuellement un sondage pour faire un portrait statistique du nombre d'immigrants sur le marché du travail dans la région des Laurentides.

Selon les plus récentes données d'emploiquebec.net publications profil socioéconomique MRC Thérèse-De Blainville, 5,4 % de la population de la MRC Thérèse-De Blainville était immigrante en 2006 contre 4 % dans la région des Laurentides. Le taux de chômage dans la MRC pour les immigrants était beaucoup plus élevé après 1996 (8, 2%) qu'avant (2,4 %).

Les nouveaux arrivants

Par ailleurs, il est encore plus difficile de se trouver un gagne-pain lorsque l'on est un nouvel arrivant. « Certainement un nouvel arrivant peut se faire dire que son niveau de français n'es pas suffisant pour obtenir un poste, d'autre part la crainte des employeurs d'investir le temps dans la préparation de quelqu'un qui vient d'arriver sans la certitude de que la personne pourra s'adapter ou retournera à son pays », ajoute Mme Rico.

Cette dernière mentionne cependant qu'il existe pour cela des programmes d'aide et des ressources pour accompagner les entreprises qui donnent une opportunité aux nouveaux arrivants.

Données d'emploiquebec.net publications profil socioéconomique MRC Thérèse de Blainville

- La MRC Thérèse-De Blainville comptait 7470 personnes immigrantes en 2006

- Les taux d'activité et d'emploi sont plus élevés pour les personnes arrivées entre 1996 et 2006 (79,5 % et 72, 5%) que pour les personnes arrivées avant 1996 (64,3 % et 52, 7%)

- Les personnes immigrantes habitant la MRC et arrivée au Canada avant 1996 étaient majoritairement des hommes alors qu'entre 1996 et 2006, ce sont majoritairement des femmes

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.