Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2018 - 09:47

Texte commandité

Quel CMS choisir pour garder la main sur votre site web ?

Vous avez un projet de création de site ? Pour publier des contenus facilement, vous avez besoin d’un CMS (Content Management System), c’est-à-dire un système de gestion des contenus. Ce sont des logiciels conçus pour créer des sites et leur donner une bonne visibilité grâce à un référencement performant. Mais comment le choisir ?

Les deux interfaces d’une même plateforme CMS

Dans tout CMS, il y a deux aspects :

  • Le front-end, c’est-à-dire la face publique, visible des internautes.
  • Le back-end, dont les données sont gérées par des administrateurs ou des utilisateurs autorisés. Leur travail consiste à publier les pages ou à les modifier. Le back-end comprend trois parties : un serveur qui héberge le site, une application (votre site) et une base de données (le stockage des datas).

Les différents CMS du marché

  • Les CMS open source sont accessibles librement. Ils rassemblent une très grande communauté d’utilisateurs en raison de leur langage simple et de leur gratuité. Leur intérêt est qu’ils sont mis à jour régulièrement. Parmi eux, Wordpress ou Joomla sont les plus populaires. Vous les installez vous-même, mais vous devrez acheter un nom de domaine et gérer votre propre hébergement. Grâce à un hébergement web au Canada, vous bénéficiez d’une offre tout-en-un : mise à disposition de Wordpress, nom de domaine, support technique très rapide 24/7, sécurité et stockage des données indépendant et ce pour chacun de vos sites si vous en avez plusieurs, configuration performante et administration technique. Il est même possible d’ajouter des modules complémentaires en cas de besoin.
  • Les CMS en ligne sont gratuits, mais sponsorisés ou sur abonnement. Shopify par exemple propose sa plateforme aux sites d’e-commerce en ligne. Néanmoins, il n’y pas de mise à jour, ce qui est très dommageable pour le référencement. De plus,  vous n’êtes pas propriétaire de votre site, vous n’aurez donc jamais accès au code.
  • Les CMS commerciaux en cloud, comme Adobe par exemple, nécessitent l’achat d’une licence, mais vous n’aurez aucune installation à effectuer. En revanche, leur coût est très élevé et reste inaccessible aux petites et moyennes entreprises. De plus, vous resteriez dépendant de la plateforme qui vous héberge. Le choix des template et du design est également restreint.
  • Les CMS maison sont ceux développés par les agences web. Ils sont très sécurisés, mais vos contenus seront difficilement transférables si vous décidez de changer de prestataire. 

Quand on est plutôt novice dans le domaine informatique, mieux vaut opter pour la simplicité sans perdre de vue votre indépendance.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.