Publicité

16 mars 2021 - 10:18

Texte commandité

5 façons d’améliorer sa sécurité au travail

 

La sécurité au travail est une exigence légale faite aux employeurs, dont les activités engagent parfois la vie de leurs employés. C’est le cas notamment sur les chantiers de construction. L’Association des commissions et des accidents du travail du Canada a enregistré un peu moins de 1000 décès afférents au travail dans ce pays en 2012, et plus d’1/5ème sont intervenus sur ces chantiers.

La majeure partie de la journée d’un professionnel se déroule sur son lieu de travail. Il importe donc que ce cadre formel soit très bien sécurisé, en intérieur et en extérieur. Voici 5 aspects à maitriser pour améliorer sa sécurité au travail.

Contrôler l’accès au lieu de travail et le sécuriser

En milieu professionnel, le moindre détail sécuritaire négligé peut causer des dégâts tant matériels que sanitaires :

  • Electrocutions;
  • Chutes ;
  • Explosion de gaz ;
  • Incendies ;
  • Etc.

Dès le seuil des portes, la rigueur prend effet, surtout sur un chantier. La règlementation définit les mesures sécuritaires, de signalement et de protection des personnes et du lieu du travail pour éviter les accidents.

Veiller à maintenir les voies d’accès dégagés et suffisamment éclairés la nuit évitera les chutes susceptibles de causer des dommages. Pour un chantier par exemple, on doit interdire l’entrée à tout étranger non autorisé et ne portant pas l’équipement de protection individuel (ÉPI) requis :

  • Casque ;
  • Masques de protection ;
  • Lunettes de sécurité ;
  • Bouchons d’oreille ;
  • Gants ;
  • Chaussures de sécurité…

Le nombre disponible doit correspondre au nombre de personnes potentiellement requis sur le chantier. L’outillage doit aussi être minutieusement rangé.

L’installation des barrières et panneaux d’avertissement aux alentours du site préviendra le voisinage des risques éventuels. Une marge de sécurité autour du chantier évitera d’éventuelles blessures de passants par des chutes inopinées d’objet ou de gravats. Des aires sont prédéfinies pour recevoir ces chutes de détritus inhérentes au travail.

Analyser les risques du travail et définir les protocoles

En plus de ces zones identifiées comme points de chute, les travailleurs s’occuperont de ne jamais laisser une personne passer sous une charge en cours de levage. Le levage de charges se réalise idéalement dans une zone où l’accès est limité par des barrières, pendant toute l’opération.

Définir de manière précise les risques liés au chantier au sol et en hauteur, et à chaque étape du travail facilite la prise de mesures et précautions pour les limiter ou les éliminer entièrement. Selon la CNESST, les accidents sur chantier comptent plus de 700 chutes par année dans le secteur du bâtiment.

Cette sécurité se concrétise grâce à des protocoles stricts à vulgariser auprès de tous les travailleurs. Les besoins d’équipements d’accès et de tout genre sont satisfaits en fonction du niveau de risque lié aux activités.

Into Montréal, société spécialisée dans la fourniture et l’entretien des équipements d’accès et de sécurité destinés aux travaux en hauteur, fournit une solution sur mesure pour la protection des agents et l’efficacité dans les travaux sur bâtiments. Elle conçoit pour vos sites en hauteur, des équipements flexibles, extensibles et rétractables, mobiles selon votre budget et vos besoins spécifiques. Vous pouvez ainsi commander un  système d’ancrage, monorail, un bossoir, des socles, ou des protections contre les chutes.

Travaux en hauteur, accès et station sécurisés

Une chute même à quelques centimètres de hauteur peut entraîner de graves blessures. Les cages d’escaliers, rampes, échelles, rails rigides doivent respecter les normes d’installation pour un accès facile et une station de travail sans danger. Into inc. est une structure d’accompagnement sécurisante, sérieuse, ingénieuse et engagée dans votre satisfaction et la protection des effectifs. Elle œuvre à la conception, l’installation et la distribution d’équipements d’accès qualitatifs et permanents. Selon vos attentes, chaque division d’Into propose la formule optimale pour l’exécution de vos ouvrages en toute sécurité.

Une fois tous les matériels nécessaires réunis avant les travaux, votre firme met à votre disposition les meilleurs outils de protection pour la quiétude des agents. Elle fournit la quantité, la qualité de service en équipement et effectue les contrôles périodiques, en plus de l’entretien complet pour garantir la bonne fonctionnalité et la sécurité durable, en conformité avec les normes en vigueur. Elle peut ainsi maintenir en suspension les plateformes motorisées, les sellettes et nacelles employées par les nettoyeurs de façades et vitres.                                           

Par ailleurs, toute personne appelée à intervenir sur le chantier doit connaître et respecter les règles de sécurité, depuis les vitesses de déplacement d’une brouette ou véhicule pour charges lourdes, jusqu’aux procédures pour creuser un trou ou travailler en hauteur.

Des mesures de protection fiables pendant le travail

Au cours du travail, l’agent est exposé à davantage de dangers. Face à la fatigue, la vigilance seule ne suffit pas. L’Installation de harnais aux travailleurs en hauteur, des plans de travail assez larges et longs pour des postures saines et confortables s’imposent pour la sécurité. L’Instauration de pauses régulières face à l’ardeur des tâches facilite une vigilance accrue pendant l’ouvrage.

L’entreprise centenaire INTO 1972 Montréal propose les systèmes d’ancrage mobile performants SYAM, ainsi que des garde-corps autoportants. Des lignes d’avertissement SOMAIN sont une aide visuelle à se repositionner convenablement pour éviter toute chute.

Sur le chantier, les solutions de fortune doivent être proscrites avec la dernière rigueur. Les agents doivent attendre l’arrivée du matériel ou de l’équipement adéquat avant de se lancer dans leurs missions.

INTO MONTRÉAL a participé à la construction d’édifices majeurs au fil des ans. Spécialisée dans les échafaudages, la santé et la sécurité, la structure intervient dans les régions de Montréal, Québec, et dans l’est de l’Ontario. La réalisation INTO contribue, à titre d’exemple, aux travaux sur le nouveau métro de Montréal, et de la cité Midtown. Elle a aussi pris part à la réalisation de défis/projets de Sandoz qui voulaient assurer l’approche d’équipements mécaniques au toit, opérations pour lesquelles des risques de chute étaient importants. L’établissement participe à divers évènements sportifs tels que le tour en cyclisme, vélo Boma en 2019.

Sécuriser les lieux en dehors des heures de travail

Enfin, les ouvriers s’assureront en fin de journée de sécuriser les lieux, en verrouillant convenablement les systèmes d’accès en hauteur ou au sol. Cela devrait réduire le risque de destruction, hors horaires d’ouvertures, par des personnes étrangères au chantier. Installer une surveillance des lieux avec une structure comme la compagnie de sécurité Montréal préservera le chantier de visites nuisibles d’animaux ou de personnes errants qui peuvent s’exposer à des dangers ou générer des accidents pour les travailleurs.

L’indication des produits dangereux par des étiquettes et des notices résumées des modes d’emploi de chaque appareil à utiliser, est recommandée et réduira davantage le risque d’erreur de manipulation

Les équipes respecteront strictement les procédures-délais pour la vérification de l’état des machines et de manière périodique sur le chantier. Fondée par la famille Duplessis et aujourd’hui dirigée par Yannick LEFORT, Into met en œuvre avec son staff d’ingénieurs, techniciens et conseillers expérimentés, des systèmes d’accès adaptés aux réalités du terrain, aux critères de qualité et d’esthétisme élevés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.