Publicité

28 novembre 2021 - 12:00

Nouveau variant de la COVID-19

Une possible chute du prix à la pompe ce dimanche

Par La Presse Canadienne

Les Canadiens pourraient profiter dimanche de la plus forte baisse des prix de l’essence depuis 2009. Les inquiétudes concernant un nouveau variant virulent de la COVID−19 pourraient causer une chute de 11 cents le litre à la pompe.

Le président des Canadiens pour l’énergie abordable, Dan McTeague, a affirmé que le prix moyen à travers le pays pourrait chuter à environ 1,32 $ le litre, avant d’augmenter de nouveau en milieu de semaine.

Les prix mondiaux du pétrole brut ont plongé vendredi en raison des craintes à propos du nouveau variant appelé Omicron qui a incité le Canada à interdire l’entrée aux ressortissants étrangers ayant voyagé en Afrique australe.

Les prix nationaux de l’essence ont augmenté en moyenne de près de 43% au cours de la dernière année. La reprise de l’économie mondiale après les confinements liés à la pandémie a entraîné une accélération des prix du brut.

Le prix du pétrole brut pour livraison en janvier a chuté de 13,1% ou 10,24 $ US vendredi et s’établit à 68,15 $ US le baril.

L’Association canadienne des automobilistes a affirmé samedi matin, le Manitoba avait le prix moyen à la pompe le plus bas à 1,35 $/L, suivi de près par l’Alberta à 1,377 $, tandis que Terre−Neuve−et−Labrador était le plus élevé à 1,583 $, juste devant la Colombie−Britannique à 1,558 $.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.