Publicité

10 décembre 2021 - 13:00

Employés des entrepôts

Grève SAQ : les pourparlers reprendront lundi

Par La Presse Canadienne

Les négociations se sont poursuivies pour une deuxième journée consécutive, jeudi, entre le syndicat des 800 employés d’entrepôt et la Société des alcools du Québec. Après une courte pause, les pourparlers reprendront lundi

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, en a fait l’annonce en fin d’après−midi jeudi.

Les négociations avaient repris mercredi matin, après que les membres de la section locale du SCFP eurent rejeté à 86 % l’entente de principe qui était intervenue avec l’employeur, le 29 novembre.

Le SCFP a fait part d’«échanges fructueux» aux tables depuis la reprise des négociations. Il n’a toutefois pas voulu donner d’entrevue, disant vouloir réserver toutes ses énergies à la négociation.

«À l’approche des Fêtes, nous faisons tout pour conclure une nouvelle entente. Nous prenons quelques jours de pause, car les deux parties doivent faire leurs devoirs, afin de revenir lundi avec des propositions», a fait savoir le conseiller syndical du SCFP au dossier, Michel Gratton.

La grève n’a toujours pas recommencé dans les centres de distribution et la livraison. Le syndicat avait accepté de suspendre sa grève pour reprendre les négociations.

Interrogée à savoir si le réapprovisionnement des tablettes allait bon train, la direction de la SAQ a répondu: «Nous avons deux priorités en ce moment: arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties et réapprovisionner notre réseau ainsi que nos partenaires.» 

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.