Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon le directeur parlementaire du budget

Ottawa ne retrouverait pas sa mise avant 20 ans dans les usines de batteries

durée 16h15
12 septembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Le directeur parlementaire du budget estime qu’il faudra au gouvernement fédéral 20 ans, jusqu’en 2043, pour atteindre le seuil de rentabilité de ses accords avec deux géants de l’automobile pour la fabrication de batteries de véhicules électriques en Ontario.

Le gouvernement fédéral a annoncé cette année des subventions à Volkswagen et à la coentreprise Stellantis-LG Energy Solution pour les inciter à construire au Canada des usines de batteries destinées aux véhicules électriques.

Dans une analyse du seuil de rentabilité de ces subventions à la production accordées par Ottawa, le directeur parlementaire du budget (DPB) estime qu'il faudra 20 ans pour que les recettes gouvernementales générées par la production des deux usines ontariennes atteignent l'équivalent des subventions à la production, qui totalisent 28,2 milliards $ d’ici la fin de 2032.

Le calcul du DPB n'inclut pas les revenus potentiels qui peuvent être générés tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Ce seuil de rentabilité de 20 ans contraste avec le seuil de cinq ans avancé par le gouvernement fédéral pour l'accord avec Volkswagen, qui inclut les revenus attendus de l'augmentation de la production tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Le gouvernement fédéral n'a pas fourni d'estimation du seuil de rentabilité pour l'accord avec Stellantis.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...

durée Hier 9h00

La règle sur les inscriptions en français pourrait augmenter le prix de produits

Selon un groupe industriel et une avocate montréalaise, la réglementation québécoise proposée, qui exigerait davantage d'inscriptions en français sur les produits de consommation, entraînerait un choix plus restreint et des coûts plus élevés pour des produits tels que les appareils électroménagers. En vertu de la loi en vigueur, les marquages ...

27 février 2024

Inscrivez-vous à la grande journée des petits entrepreneurs

La grande journée des petits entrepreneurs  sera de retour le 1er juin prochain et les inscriptions sont maintenant ouvertes. Fidèle à sa tradition, cette 11e année se veut une expérience entrepreneuriale des plus festives pour célébrer la créativité et la détermination de milliers de jeunes Québécois de 5 à 17 ans. Unique en son genre, le ...