Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Journée internationale des droits des femmes

Une majorité de femmes à la direction du Collège Lionel-Groulx

durée 14h00
6 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes qui se déroule le 8 mars, le Collège Lionel-Groulx souhaite mettre en lumière son comité de direction à majorité féminine pour la première fois de son histoire.

Renouvelé au cours de la dernière année, le comité de direction du Collège est composé de quatre femmes et deux hommes. Cette majorité n’est pas banale quand on sait que, selon l’ONU, le taux minimal nécessaire pour que les groupes discriminés aient une influence au sein d’une organisation se situe à 30%. Dans l’ensemble du réseau des 48 cégeps, 45% des institutions ont une femme à la direction générale et près de 57% à la direction des études.

Directrice des relations humaines, des communications et des affaires corporatives depuis un an, Marie-Josée Garneau occupe un poste de haute direction depuis une dizaine d’années surtout dans le milieu privé et financier. Psychologue de formation, elle a su se tailler une place dans des milieux masculins en réussissant à s’intégrer dans leurs façons de faire pour entreprendre le changement de l’intérieur. « De tous les comités de direction dont j’ai fait partie, j’étais la seule femme ou nous étions tout au plus deux. Chaque fois que j’arrive à une rencontre du comité de direction du Collège, je suis fière de voir autant de femmes autour de la table, affirme-t-elle. Dans le milieu privé, on cherche à tendre vers cela. Au Collège Lionel-Groulx, nous avons intégré cela à notre mode de fonctionnement et nous nous voulons un modèle pour les générations futures. »

Cette diversité au conseil apporte une pluralité de pensée et l'on se rend compte que les quatre femmes partagent une vision similaire de leur contribution au sein du comité de direction. « Nous manifestons une ouverture aux différences, entre autres, parce que nous sommes issues d'une diversité, estime Marie-Josée Garneau. Notre vision est souvent teintée du fait que nous avons dû nous battre pour en arriver là. Cela apporte de nouvelles idées et favorise le changement.»

La directrice des études, Marie-Ève Dupuis-Roussil, évolue dans le réseau collégial depuis 14 ans, dont 6 à un poste de direction. Le thème de l’inclusion fait partie prenante de ses réflexions et ses prises de décisions. «Ma sensibilité à l’inclusion est ancrée dans ma manière d’être. La Journée des droits des femmes fait assurément partie des événements importants en lien avec notre histoire. Il est primordial de connaître notre passé afin d'avancer collectivement et de voir la différence comme une grande richesse. Nous sommes d’abord tous des humains», exprime celle qui dit avoir une vision égalitaire dans sa façon d'aborder les enjeux sociaux.

Comptable professionnelle agréée de formation, Jane Edgeer Rimpel exerce des fonctions de direction depuis plus de 13 ans. Au Collège depuis 2017, elle occupe le poste de directrice du développement institutionnel, des finances, de la recherche et des services auxiliaires. «Nos décisions sont d’abord fondées sur l’humain. La mission du Collège et ses valeurs sont la base sur laquelle nos décisions sont prises. Quand j’apporte mon point de vue, c’est avec un regard bienveillant et équitable, soutient-elle. La personnalité des femmes du comité de direction contribue à cette diversité de pensée au-delà du genre. La bienveillance, la communication, la transparence concourent à l’authenticité qu’on dégage.»

Nommée directrice de la formation continue et des affaires étudiantes en décembre 2022 après quelques mois comme coordonnatrice aux affaires étudiantes, Martine Guay est gestionnaire dans le domaine de l’éducation depuis 8 ans. Elle croit que la conciliation travail-famille amène les femmes à faire preuve de créativité et de sensibilité dans le quotidien, ce qui se reflète au comité de direction. «La première place revient toujours à l’humain», souligne-t-elle.

N'en reste pas moins que le comité de direction s’avère une entité collective : ce ne sont pas les individus qui prennent les décisions, mais le comité dans son ensemble. Pour éviter la pensée unique, il faut de la pluralité sur les plans de l’appartenance ethnique, de la race, de la culture, des compétences, du genre, de l’expertise. Le comité de direction actuel s’inscrit dans cette volonté de pluralité.

Les autres membres du comité de direction sont le directeur général, Philippe Nasr, et le directeur des environnements physique et numérique, Jean-François Talbot.

Depuis 1967

Jusqu’à maintenant, le Collège a surtout été dirigé par une majorité d’hommes. C’est en 2000 que le comité de direction est paritaire pour la première fois sans que cela soit maintenu. Jusqu’alors Nicole Brodeur avait été la première femme à la direction générale plus d’une décennie après la création du cégep. Ensuite, c’est surtout le poste de secrétariat général qui est assumé par une femme jusqu’en 1985 où une femme accède à la direction des ressources humaines.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 avril 2024

Une 9e édition de la Semaine des sciences humaines réussie au Collège Montmorency

Du 18 au 22 mars dernier avait lieu au Collège Montmorency la 9e édition de la Semaine des sciences humaines, sous le thème Les sciences humaines pour comprendre, expliquer, agir. Tout au long de la semaine, les étudiants et les membres du personnel du Collège ont pu participer à une kyrielle d’activités et de conférences leur permettant de poser ...

26 mars 2024

La ministre Pascale Déry songe à interdire les initiations

La ministre de l'Enseignement supérieur, Pascale Déry, songe à interdire les initiations dans les cégeps et les universités. Elle réagissait, mardi, aux révélations de Radio-Canada sur les initiations dégradantes qui ont eu lieu au département de biologie de l'Université de Sherbrooke l'automne dernier. La ministre a confié en mêlée de presse ...

19 mars 2024

Une campagne nationale pour contrer les violences sexuelles en milieux d'enseignement

Une campagne nationale visant à contrer les violences à caractère sexuel dans les milieux d'enseignement supérieur a été lancée, mardi matin, par le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP) de l’Université Concordia.  La campagne, intitulée «On s'écoute: le consentement, ça s'apprend», offre une formation clé en main sur le ...