Publicité
27 juillet 2019 - 09:00

Perquisition effectuée dans une résidence privée de la rue Cantin à Terrebonne

Par Salle des nouvelles

Le lundi 22 juillet, des policiers du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont été appelés à se rendre dans une résidence privée de la rue Cantin à Terrebonne relativement à un appel d’introduction par effraction en cours.

Sur les lieux, aucun suspect n’a été localisé, un résident de l’endroit qui a confirmé avoir téléphoné a mentionné qu’un individu aurait essayé de pénétrer à l’intérieur de chez lui alors qu’il se trouvait à sa résidence. Au questionnement des policiers, l’homme en question a offert une collaboration limitée et ne veut pas porter plainte.

À la suite de certaines constations des policiers sur place, les enquêteurs du Service de police ont été appelés en renfort puis, munis d’un mandat de perquisition ont procéder à la fouille des lieux.  Au terme de la perquisition, les policiers ont saisi une grande quantité de comprimés de méthamphétamine, du crystal meth, des graines de plants de cannabis, un pistolet à air comprimé, plusieurs munitions pour différent type d’armes ainsi qu’un appareil pouvant s’apparenter à un détonateur.

Dans ce dossier, les enquêteurs du Service de police ont eu recours à l’assistance d’un maître-chien de la Sûreté du Québec (SQ) spécialisé dans la recherche d’armes à feu et explosifs. 

L’individu en question, un dénommé Jean-François Lapointe, 33 ans, a donc été arrêté puis détenu et a comparu au palais de justice de Laval, le mercredi 24 juillet, pour des accusations d’entreposage de munitions prohibées, possession de stupéfiants et bris de conditions. À la suite de certaines expertises qui seront effectuées prochainement, il n’est pas exclus que d’autres accusations pourraient être ajoutées par  le procureur de la couronne dans les jours ou semaines à venir. Il a été libéré suite à sa comparution sous différentes conditions.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.