Publicité
27 décembre 2019 - 12:00

Coby Lebeault-Chauvette a été arrêté la semaine dernière puis libéré sous conditions, après comparution

La police de Terrebonne recherche des victimes d'infractions sexuelles

Par Salle des nouvelles

Les enquêteurs du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont procédé, le 19 décembre, à l’arrestation d’un homme relativement à des infractions à caractère sexuel survenu entre le 30 mai et le 25 octobre 2019, dans les secteurs du Vieux-Terrebonne et de La Plaine.

Cody Lebeault-Chauvette, 25 ans, de Terrebonne, a comparu le 20 décembre au palais de justice de Laval pour répondre à plusieurs chefs d’accusation, dont exhibitionnisme, actions indécentes et obtention de services sexuels, moyennant rétribution. Suite à l’enquête sur remise en liberté du prévenu le 23 décembre, il a été libéré avec plusieurs conditions à respecter. Il devra revenir devant la justice pour la suite des procédures.

Le prévenu a la peau blanche, mesure 1,83 m, pèse 90 kilos, a les cheveux bruns courts légèrement ondulés ainsi qu'une repousse de barbe au visage et porte des écarteurs tunnels  aux
oreilles de type "strech". Il utilisait les véhicules suivants : Un Dodge SX 2.0 gris 2005, un Honda CR-V blanc 2009 et un Toyota Écho 4 portes noir 2000, afin de suivre, pister et aborder des victimes de sexe féminin âgées entre 13 et 49 ans, qui marchaient dans les rues.

Les enquêteurs ont des raisons de croire qu’il aurait pu faire d’autres victimes sur la Rive-Nord de Montréal.

Toute personne qui aurait été victime ou qui connait quelqu’un qui aurait pu être victime est invité à communiquer avec le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion en composant le 450-471-4121 ou de façon anonyme et confidentielle avec la ligne "Échec au crime" au numéro 1-800-711-1800, en mentionnant le numéro de dossier TRB-191025-020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.