Publicité
8 janvier 2020 - 09:00

Le véhicule circulait à plus de 145km/h dans une zone de 100 km/h

Arrestation d'un jeune de 17 ans pour excès de conduite sous emprise de l'alcool

Par Salle des nouvelles

Vers 2h45 dans la nuit du 6 au 7 janvier, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC de la Rivière-du-Nord, ont capté un véhicule circulant à plus de 145 km/h dans une zone de 100 km/h sur l’autoroute 15 Nord, au km 39 dans le secteur de Mirabel.

Le conducteur ne s’est pas immobilisé et a emprunté la sortie 41, dans le secteur de Saint-Jérôme en effectuant plusieurs infractions au code de la sécurité routière. Il a finit par immobiliser son véhicule à l’intersection de la rue Frontenac et Duvernay, à Saint-Jérôme.

Lorsque les policiers sont arrivés à sa hauteur, ils ont constaté que ce dernier était en train de consommer une boisson alcoolisée. Le conducteur a été arrêté puis conduit au poste de la Sûreté du Québec.

Le jeune homme de 17 ans, de Saint-Jérôme, qui était soumis à la mesure zéro alcool, car il possédait un permis d’apprenti-conducteur, a été arrêté puis libéré sur promesse à comparaitre. Il doit revenir devant la justice à une date ultérieure, au Palais de justice de Saint-Jérôme où il pourrait faire face à des accusations de conduite avec capacités affaiblies.

Dans un premier temps, son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule saisi pour une 30 jours. Le suspect va en plus recevoir plusieurs constats d’infraction totalisant 1280$ et l’ajout de 13 points d’inaptitude à son dossier de conduite, dont un pour avoir conduit un véhicule sans être assisté d’une personne en mesure de lui fournir aide et conseil, avoir conduit alors qu’il est soumis à la mesure zéro alcool, son excès de vitesse, ainsi que pour avoir consommé une boisson alcoolisée sur un chemin public.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.