Publicité

27 mars 2020 - 19:57

La personne est décédée sur place

Un corps découvert à Terrebonne cet après-midi

Par Salle des nouvelles

Ce vendredi vers 15h10, les policiers du Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion ont été appelés à se rendre sur la rue Durivage à Terrebonne, plus particulièrement en bordure de la rivière où le corps d’une personne inerte semblait y flotter.

Sur place, les policiers ont vite constaté qu’il s’agissait du corps d’une personne. L’assistance du Service des incendies et de leur embarcation a été nécessaire pour arriver à extirper le cadavre de l’eau qui se trouvait à quelques mètres du bord.

Aucune identification pour l'instant

Une fois hors de l’eau, vu l’état du corps, il y a eu constat d'une mort évidente sur place. Le cadavre sera transporté à la morgue de Montréal dans le but d’y être examiné ultérieurement par un pathologiste. Il n’y a aucune identification possible pour le moment.

Les enquêteurs de la police de Terrebonne sont en lien avec les services de police environnants afin d’établir si cette découverte pourrait être reliée à un dossier de disparition dans une autre ville.
L’enquête se poursuit.

Le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion rappelle à la population que toute information avec cet événement ou tout autre dossier peut être transmise, et ce, en toute confidentialité, en communiquant avec le Service de police au 450 471-4121 ou via la ligne « Échec au crime » au numéro 1-800-711-1800.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.