Publicité

25 juin 2020 - 17:00

L’enquête se poursuit

Stupéfiants: une perquisition à Lachute mène à trois arrestations

Par Salle des nouvelles

La mobilisation des policiers de l’équipe de Coordination sur le Crime Organisé Rive-Nord et le service des enquêtes et les patrouilleurs de la MRC d’Argenteuil a mené à une perquisition hier et à des arrestations en matière de stupéfiants à Lachute.

Les policiers ont effectué une perquisition dans une résidence de l’Avenue d’Argenteuil, à Lachute. Au cours de cette opération, les policiers ont saisi :

 Une petite quantité de cocaïne et des comprimés de méthamphétamine;
 Plus de 380 $ en argent canadien;
 3 armes à feu;
 Des armes blanches prohibées;
 2 véhicules comme biens infractionnels;
 Plusieurs répliques d’armes et munitions de différents calibres

Francis Clermont-Doucet, 32 ans et originaire de Lachute a comparu par voie téléphonique hier au Palais de justice de Saint-Jérôme. Il est demeuré détenu et doit revenir devant la justice aujourd’hui pour la suite des procédures. Il fait face à des accusations de possession d’une arme prohibée chargée ainsi que de possession d’une arme prohibée.

Un homme âgé de 19 ans et deux femmes de 24 et 33 ans ont été arrêtés puis libérés sur sommation.

L’enquête se poursuit et ils pourraient faire face à de nouvelles accusations. D’autres arrestations sont à prévoir dans ce dossier. L’enquête a été amorcée à la suite d’informations reçues du public.

Rappelons que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.