Publicité

8 juillet 2020 - 17:00

Concernant le numéro d'assurance sociale

Hausse des fraudes téléphoniques dans plusieurs régions

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec, le Centre antifraude du Canada et différents services de police de la province mettent en garde la population face à un stratagème de fraude téléphonique qui est en cours dans plusieurs régions.

En effet, on a noté dernièrement une augmentation du nombre d’appels où des fraudeurs font croire aux victimes que leur numéro d’assurance sociale (NAS) est bloqué, compromis ou suspendu,

De plus, ils font paraître le numéro de téléphone légitime des organismes gouvernementaux (Service Canada, GRC, divers palais de justice, etc.) sur l’afficheur des victimes ou utilisent les renseignements personnels des victimes afin que le numéro qui paraît sur l’afficheur commence par l’indicatif régional de leur secteur.

Le fraudeur demande alors de lui confirmer rapidement vos renseignements personnels. Il peut notamment vous demander votre nom, votre adresse, votre date de naissance, les renseignements sur votre compte ou votre numéro d'assurance sociale.

Si vous fournissez ces renseignements au fraudeur, il peut s'en servir pour commettre une fraude d'identité.

Comment vous protéger
Ne divulguez jamais de renseignements personnels au téléphone à un inconnu. Si vous avez déjà donné des renseignements personnels, communiquez avec Equifax et Trans Union pour ajouter une alerte à la fraude à votre compte.

Si vous croyez être victime de fraude ou si vous connaissez une personne qui a été victime de fraude, communiquez avec votre service de police.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.