Publicité

11 septembre 2020 - 06:00

Bilan

Laurentides-Outaouais: la police relève 166 infractions lors de l'opération de circulation aux abords des écoles

Par Salle des nouvelles

La Sûreté du Québec a dévoilé le bilan de l’opération d’hier effectuée aux abords des écoles du District Ouest (Laurentides, Lanaudière, Mauricie, Outaouais).

Au total, 317 constats d’infraction ont été émis. Des centaines de personnes ont été rencontrées en sensibilisation/prévention.

Pour la région Outaouais-Laurentides, 104 constats ont été émis pour la vitesse excessive; 62 constats pour d’autres infractions incluant 6 cellulaires, 6 ceintures, autobus, etc et 24 avis de non-conformité émis.

L’objectif de cette opération était d’inciter les conducteurs à la responsabilisation et à la prudence dans leurs déplacements et de s’assurer du respect du code de la sécurité routière. La présence d’autobus d’écoliers, de piétons, de cyclistes et de brigadiers amènera une augmentation de l’achalandage aux abords des zones scolaires, ainsi que sur le réseau routier durant toute l’année scolaire.

Il s’agit d’une opération simultanée impliquant toutes les unités du District Ouest, soit des régions de la Mauricie, de Lanaudière, des Laurentides et de l’Outaouais. Nos efforts d’éducation, de prévention, intervention et de communication (philosophie ÉPIC) vont se poursuivre. Déjà d’autres activités et actions sont prévues par les différents postes du territoire.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.