Publicité

5 février 2021 - 09:00

Arrestation d'Alain Tessier

Contacts sexuels : victimes recherchées par la police de Laval

Par Salle des nouvelles

Le Service de police de Laval a procédé à l’arrestation d’Alain Tessier, âgé de 76 ans, le 21 janvier dernier, pour contacts et incitation à des contacts sexuels. Les enquêteurs ont des raisons de croire qu’il pourrait y avoir d’autres victimes et ils aimeraient entrer en contact avec elles.

Les événements se sont déroulés au courant de l’automne 2020. L’homme de 76 ans aurait tissé des liens avec la victime de sexe masculin et d’âge mineur, qui demeure dans le même secteur que lui, à Vimont. Il lui aurait remis des sommes d’argent, demandé des photos de lui, nu, et lui aurait demandé de le suivre dans la région d’Oka, pour s’adonner à des gestes à caractère sexuel.

En janvier dernier, le même individu serait à nouveau entré en contact avec la victime, lui demandant également des faveurs sexuelles.

L’accusé a comparu par visioconférence et a été libéré avec des conditions spécifiques, notamment de ne pas se trouver en présence de personnes mineures. Il reviendra à la cour le 20 avril prochain.

Des éléments d’enquêtes portent le service policier à croire que d’autres jeunes pourraient avoir été victimes d’Alain Tessier.

Toute personne qui aurait été victime de cet homme ou qui aurait été victime d’agression ou de contacts sexuels est invitée à nous contacter, en toute confidentialité sur notre Ligne-Info 450 662 INFO (4636) ou en composant le 911, en mentionnant le dossier LVL 210114 034.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.