Publicité
10 octobre 2019 - 12:00

Une douzaine d'influenceurs engagés

Lancement officiel de la campagne "À GO, on lit !", pour huit semaines

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

À GO, on lit! est un mouvement positif autour du plaisir de lire pour les jeunes de 14 à 20 ans. Le coup d’envoi de la 2e édition a été donné mardi soir à Sainte-Thérèse lors d’une soirée festive animée par le Youtubeur PL Cloutier. Elle durera huit semaines: le quotidien des personnalités favorites des jeunes dans leur rapport à la lecture sera dévoilé par le biais de capsules vidéos.

Plus de 200 personnes, dont  plusieurs jeunes, étaient réunies pour l’occasion dans le but de célébrer la lecture. Les invités ont assisté au dévoilement des nouveaux ambassadeurs du mouvement, ont échangé avec des influenceurs associés à la campagne et ont pu rencontrer des auteurs connus.

Cet événement avait notamment comme objectif de démontrer aux jeunes que la lecture peut être une source de plaisir, d’évasion, de découverte et les inciter à en faire l’expérience.

 

Une campagne numérique

À GO, on lit ! est une campagne numérique multiplateforme où les jeunes sont invités à découvrir des vidéos inédites de personnalités publiques qu’ils affectionnent, à faire un quiz interactif dans le but de connaître leur profil de lecteur, et ensuite accéder à des suggestions personnalisées en fonction de leurs intérêts.

Toutes ces suggestions, identifiées par une pastille correspondant aux cinq profils (Boho-Romantico, Échevelé, Surnaturel, Mains-moites et Fouineur), sont disponibles dans les bibliothèques publiques participantes. Engagés auprès de la jeunesse, Kevin Raphaël, animateur et humoriste, et les comédiens Catherine Brunet et Pier-Luc Funk, ont accepté de s’impliquer à titre d’ambassadeurs du mouvement cette année.

La campagne sera déployée sur les réseaux sociaux et par le biais d’une campagne numérique ciblée. Plus d’une douzaine d’influenceurs Web de tous les horizons, qui rejoignent ensemble plus de 2 000 000 abonnés, ont accepté d’endosser le mouvement et de promouvoir la  campagne sur leurs plateformes, dont Miss Harvey, Steelorse, Annie Guglia, Max L’Affamé, Raphaël Lessard, Didilapi, Émile Roy et plus encore.

 

L'impact de la lecture dans le quotidien des personnalités affectionnées par les jeunes

C’est par le biais de ces capsules vidéo mettant en vedette ces personnalités que les jeunes pourront les suivre dans leur quotidien et découvrir la relation particulière que chacun d’entre eux entretient avec la lecture. Cette initiative permettra de motiver des milliers de jeunes tout au long de la campagne au cours des huit prochaines semaines. « Je crois que si la lecture n’est pas dans notre vie, on enlève une brique dans les fondations de la société, et aussi dans l’imaginaire des jeunes » a confié Pier-Luc Funk, ambassadeur À GO, on lit !

Cette idée originale a été créée par les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) avec la volonté d’aller à la rencontre des jeunes de 14 à 20 ans pour leur faire découvrir la lecture sous un autre visage. Suite à des années d’engagement auprès de la communauté, et à la première édition d’À GO, on lit !, l’équipe du PREL a sondé plus de 1000 jeunes afin de mieux comprendre leurs besoins et connaître les actions à mettre à l’avant-scène afin de susciter une motivation envers la lecture.

 

Les jeunes associent trop soulent la lecture à "une lecture obligatoire"

« Lors de ces rencontres, les jeunes nous disent qu’ils savent que la lecture est importante, qu’elle est utile et qu’elle peut leur permettre de réussir davantage en classe. Toutefois, ils ne savent pas par où commencer, ne connaissent pas leurs intérêts et l’associent trop souvent à une lecture obligatoire. Il devenait pour nous incontournable de leur offrir un moyen ludique de redécouvrir la lecture » a témoigné Annie Grand-Mourcel, directrice générale du PREL.

 

Trois nouvelles régions

À l’écoute de leurs conseils, guidé par les partenaires des bibliothèques publiques et scolaires, avec les régions voisines et le gouvernement du Québec, le PREL croit avoir entre les mains les ingrédients susceptibles de créer une différence. Les partenaires de Montréal (Réseau réussite Montréal, et les bibliothèques de Montréal), de Laval (Le Regroupement lavallois pour la réussite éducative et les bibliothèques de Laval) et de l’Outaouais (La Table éducation Outaouais et les partenaires de leur région) emboîtent le pas et contribuent à faire rayonner cette initiative au-delà de la région des Laurentides.

Des gens influents et connus de leurs communautés respectives ont accepté eux aussi de partager l’impact de la lecture dans leur vie dans le cadre de ce projet. Ces ambassadeurs régionaux jouent un rôle clé afin de soutenir la mission d’AGOL et la propager dans tous les milieux qu’ils soient sportifs, culturels ou des affaires.

Jade Chrétien, barista chez Olodge Café plein air dans les Laurentides, Daniel Coutu, magicien et personnalité publique de la région de l’Outaouais, Meeker Guerrier, journaliste, chroniqueur, et animateur de Montréal, ainsi qu’Alexandre Alain, joueur de hockey du Rocket de Laval, ne sont quelques-uns des 14 ambassadeurs régionaux aux profils variés ayant pris part au mouvement. Ceux-ci partagent leur expérience de lecteur dans de courtes vidéos également diffusées via les différentes plateformes d’AGOL et témoignent de leur parcours de vie ayant toute été marquée par la lecture.


Il est possible de suivre la campagne sur Instagram et sur Facebook.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.