Publicité

17 février 2021 - 10:30

Auprès des 16 à 35 ans

La commission jeunesse de Blainville lance une vaste consultation

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La commission jeunesse de Blainville, composée de cinq membres, âgés de 18 à 30 ans, est en fonction depuis septembre 2020. Elle a pour mission de porter la voix des jeunes au conseil municipal.

La commission jeunesse ayant le souci de bien représenter les jeunes, elle lance une vaste consultation sur le thème Des idées par vous, pour vous! auprès des citoyennes et citoyens âgés de 16 à 35 ans, afin de connaître leurs opinions et leurs besoins sur divers thèmes.

La consultation se déroulera jusqu’au 31 mars, selon les modes suivants :

  • Un sondage en ligne (accessible à blainville.ca/commission-jeunesse);
  • Quatre rencontres consultatives virtuelles
    • Lundi 1er mars de 19 h à 21 h (date limite d’inscription : 24 février);
    • Samedi 6 mars de 10 h à 12 h (date limite d’inscription : 3 mars);
    • Mercredi 10 mars de 19 h à 21 h (date limite d’inscription : 5 mars);
    • Dimanche 21 mars de 12 h à 14 h (date limite d’inscription : 17 mars).

Notez que puisque le nombre étant limité à 50 par rencontre, les participants doivent s’inscrire au préalable pour assister aux rencontres. La carte du citoyen valide est requise pour procéder à l’inscription.

Plusieurs prix en argent seront tirés parmi les participants.

L’objectif principal de cette consultation est de sonder les besoins des jeunes de Blainville afin de les représenter adéquatement. Les résultats de la consultation permettront de rédiger un plan d’action et de bâtir des projets pertinents pour la clientèle jeunesse.

Renseignements : blainville.ca/commission-jeunesse

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.