Publicité

21 mars 2021 - 06:00 | Mis à jour : 10:56

Négociations de la convention 2020-2025

L’Association patronale des CPE Montréal-Laval aspire à un virage à 180 degrés

Par Salle des nouvelles

L’Association patronale des CPE Montréal-Laval (APCPE) a entamé les négociations régionales dans le cadre du renouvellement de la convention 2020-2025. Rappelons que la dernière négociation de notre convention collective a été difficile. Aujourd’hui, nous entamons une nouvelle ronde de négociations et nous l’entamons avec beaucoup d’optimisme.

Dans une approche basée sur un respect mutuel entre les parties assises à la table des négociations, l'APCPE souhaite arriver à une entente qui permettra de placer l’enfant au cœur de nos préoccupations.

La mission de l’association est de regrouper et de représenter les CPE membres des régions de Montréal et de Laval, au niveau de nos responsabilités à titre d’employeurs. À ce titre, l'organisme développe une expertise commune en matière de gestion des ressources humaines, des relations de travail, de la négociation et de l’interprétation de la convention collective.

Concrètement, les enjeux suivants sont au cœur de la négociation régionale en cours :

• La pénurie de main-d’œuvre

• La stabilité auprès des enfants

• La qualité des services dispensés aux enfants

• La saine gestion de la capacité financière des CPE

• Une flexibilité dans l’organisation du travail

Dans le cadre de cette ronde de négociations, l’APCPE souhaite des relations respectueuses de l’opinion de l’autre partie, qui tient compte des réalités particulières de chacune des parties et des enjeux opérationnels de chacun de ses membres. 

« Nous proposons une transformation de notre approche habituelle de la négociation d’une convention collective. Laissons derrière nous cette perception que la négo doit ressembler à un match de boxe. Faisons preuve d’ouverture d’esprit, de dialogue harmonieux et d’empathie à l’égard de nos points de vue respectifs. Faisons appel à notre capacité collective de travailler ensemble, afin de placer les enfants au cœur de nos préoccupations, et en leur offrant en environnement sain, où ils pourront continuer à s’épanouir », précise Robert Racine, président, APCPE.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.