Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 mars 2011 - 15:24

Terrebonne-Blainville: les conservateurs misent sur un candidat qui ose se mouiller

Par Dave Parent

Dans la circonscription Terrebonne-Blainville, qui est bloquiste depuis des années, les conservateurs ne manquent pas d'originalité pour attirer l'attention des citoyens et n'hésitent pas à se mouiller pour convaincre l'électorat.

Le candidat conservateur, Jean-Philippe Paiement, tenait son assemblée d'investiture dimanche dernier à Blainville devant une trentaine de militants. Le jeune homme de 29 ans a admis qu'il n'était pas de la région, mais bien de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il compte s'installer dans les Basses-Laurentides s'il est élu. « Je connais quand même bien la région parce que j'ai des amis qui y habitent et c'est une région qui me tient à cœur », a-t-il affirmé.

À l'eau pour la cause

Après son discours d'investiture, le candidat qui a travaillé auprès de plusieurs députés et avec le ministre Jean-Pierre Blackburn a rencontré les médias près d'une piscine intérieure située dans l'hôtel où avait lieu l'événement. Toujours vêtu de son pantalon et de sa chemise, il est descendu dans la piscine affirmant « je n'hésiterai pas à me mouiller pour la région ».

Questionné à savoir pourquoi le Parti conservateur n'avait pas choisi un candidat de la région pour représenter Terrebonne-Blainville, M. Paiement a été plutôt vague. « Je m'intéresse à la région assez pour vouloir les représenter, ça c'est certain sinon je ne serais pas ici ».

Toujours dans l'eau jusqu'à la taille, Jean-Philippe Paiement a promis de s'attaquer à l'économie s'il est élu. « (Le) développement économique, ça fait vivre une région et ses citoyens. Est-ce que les entrepreneurs ont tous les outils qu'il faut pour se développer? L'entrepreneur n'a pas le temps de s'informer de tous les programmes et les moyens disponibles pour l'aider et c'est la job du député de l'informer de ça », a-t-il expliqué.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.