Publicité

27 novembre 2014 - 14:44 | Mis à jour : 14:50

Le Collège Lionel-Groulx grogne contre les compressions budgétaires

Simon Servant

Par Simon Servant, Journaliste

Twitter Simon Servant

L'ensemble des syndicats et associations étudiantes du Collège Lionel-Groulx ont fait entendre leur mécontentement envers les compressions dans les cégeps, jeudi.

La série d'actions de perturbation a débuté avec un piquetage symbolique, d'une durée d'une heure, pour ensuite passer à une manifestation bruyante dans l'établissement et finir avec une conférence de presse conjointe avec la direction du Collège et l'association des cadres.

Il y a quelques semaines, le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, avait annoncé des compressions de 19 millions de dollars, ce qui avait mis en rogne les différents directeurs généraux des cégeps, dont celui du Collège Lionel-Groulx, Mmichel Louis Beauchamp.

Le président du Syndicat des enseignantes et enseignants de l'établissement, Michel Milot, en rajoute en affirmant que le ministre ne peut plus prétendre que ces mesures n'affecteront pas les services aux étudiants.

"Toute la communauté collégiale s’entend pour dire qu'avec ces coupes additionnelles de 19 millions de dollars, qui arrivent en milieu d’exercice financier, les administrations n’auront pas d’autre choix que de couper dans les services aux étudiants, par exemple dans l’aide pédagogique, le service d’aide à l’intégration, le service aux étudiantes et aux étudiants de la Formation continue, etc."

Il lance également un message clair au ministre : "Soyez certains que vous allez nous trouver sur votre chemin. J'invite toute la population à venir manifester avec nous lors de la grande manifestation du 29 novembre."

Message des étudiants

Les principales personnes touchées demeurent tout de même les étudiants. Ceux-ci, représentés par Andy Gagnon et Anthony Caza, de l’Association générale des étudiantes et étudiants du Collège Lionel-Groulx, ont passé un message clair dans le même ton que celui des syndicats.

"Leurs coupures vont directement affecter les étudiants, le service aux étudiants et la qualité de l'enseignement. Je ne tolèrerai pas d'être installé dans ma classe à regarder le système se faire détruire par des idéologies dépassées qui ont été prouvées inefficaces. Les étudiantes et étudiants du collège doivent mettre la main à la pâte afin de démolir ces idéologies néfastes pour l'éducation", a lancé Andy Gagnon.

Depuis 4 ans, les coupes budgétaires dans le réseau collégial ont atteint 109 millions de dollars. Ces compressions soutenues sont le résultat de la politique d’austérité du gouvernement. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.