Publicité

14 octobre 2015 - 11:39

Mylène Freeman veut relancer le programme de vente des terrains expropriés de l'aéroport de Mirabel

Par Salle des nouvelles

La candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Mirabel et députée sortante, Mylène Freeman, a annoncé qu’un gouvernement du NPD relancerait le programme de vente des 11 000 acres inachevé par les Conservateurs.

« L’expropriation de terres agricoles pour construire l’aéroport de Mirabel a été un fiasco libéral, et les Conservateurs n’ont pas su tenir leur promesse, a déclaré Mme Freeman. Seul le NPD s’engage jusqu’au bout pour les gens de Mirabel. »

Les Conservateurs ont dû à deux reprises prolonger le programme de vente des 11 000 acres à cause des délais. Malgré ces prolongations, ils se disent satisfaits d’un résultat incomplet et insuffisant pour les gens de Mirabel.

« C’est Stephen Harper lui-même qui, en 2006, a promis de conclure le dossier des 11 000 acres. Il n’a pas réalisé cette promesse, a expliqué Marcel Denis de l'Union des producteurs agricoles (UPA) de Mirabel—Sainte-Scholastique. Il y a eu des changements dans les clauses de revente, un arrêt des procédures et un vrai laxisme provenant des décideurs. Les Conservateurs peuvent bien dire que les objectifs sont atteints, mais ce n’est pas le cas pour nous. De son côté, Mylène Freeman travaille avec nous depuis son élection en 2011. »

Les Conservateurs ont préféré liquider les terrains restant des expropriés plutôt que de conclure le programme. Le NPD s’engage à relancer le programme pour les terrains qui appartiennent toujours au fédéral, pour que finalement les expropriés puissent clore ce triste dossier.

« Cette affaire est symptomatique de l’attitude des Conservateurs. Ils n’ont pas respecté leur promesse de rétrocéder les terres agricoles qui ont été expropriées par le gouvernement Trudeau, a-t-elle expliqué. Les vieux partis font la sourde oreille aux préoccupations de notre région. Seul le NPD a la volonté et la probité de livrer la marchandise. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.