Publicité
12 septembre 2019 - 11:30

Le député de Mirabel et candidat pour le Bloc québécois lance ses priorités pour la campagne électorale

« Je veux une circonscription plus verte, faire respecter les valeurs québécoises et offrir une accessibilité renforcée pour les services aux citoyens » – Simon Marcil

Par Salle des nouvelles

Alors que la campagne électorale est à nos portes, Simon Marcil, député de Mirabel et candidat pour le Bloc québécois lance ses priorités pour la campagne électorale. Après quatre années passées à aider les citoyens, des organismes et des petites entreprises de la circonscription de Mirabel, Simon Marcil nous présente ses trois priorités pour le prochain mandat. 

Celui qui a fait l’une de ses priorités, la lutte au passage de l’oléoduc Énergie Est en 2015, poursuit son action en refusant tout passage d’oléoduc transportant du pétrole provenant des sables bitumineux.

« Il s’agit du pétrole le plus sale produits à ce jour. Je refuse que les citoyens de ma circonscription s’exposent à tout risque potentiel», a réitéré Simon Marcil.

Parmi les autres propositions en environnement, Simon Marcil souhaite diminuer les GES localement dans la circonscription et faire de la lutte au plastique à usage unique une lutte permanente. Un plan plus détaillé sera rendu public dans les prochaines semaines. 

Pour Simon Marcil, le Québec est l’État francophone en importance dans les Amériques ayant des valeurs et une culture distincte propre à son peuple.

« L’égalité homme et femme, la langue française et le principe de la laïcité inscrit dans la loi 21 du gouvernement du Québec forment le socle des valeurs québécoises d’aujourd’hui. Mon objectif est de promouvoir et défendre ces valeurs fondamentales qui font majoritairement consensus ici. Les gens qui viennent me parler veulent que les Québécois soient respectés», a présenté le député de la circonscription. 

Avec plusieurs centaines de rencontres citoyennes positives ces quatre dernières années, Simon Marcil est bien positionné avec une équipe expérimentée pour assurer un service aux citoyens ainsi qu’un accompagnement efficace pour les organismes et les entreprises de la circonscription.

« L’ère des communications nous permet d’en faire plus et mieux pour informer la population. Je souhaite ainsi renforcir l’accessibilité et la proximité des services déjà offerts. En plus des quatre bureaux itinérants, du bureau central et des tournées annuelles d’organismes et des villes déjà en place, je souhaite assurer des Cafés du député un peu partout sur le territoire. Il s’agit de la stratégie la plus efficace pour assurer le lien entre l’élu et la population» a assuré Simon Marcil.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.